Accusé par des médecins de détournement de patientèle, Doctolib corrige le tir

Accusé par des médecins de détournement de patientèle, Doctolib corrige le tir

Amandine Le Blanc
| 31.10.2018
  • Doctolib

    Accusé par des médecins de détournement de patientèle, Doctolib corrige le tir

Depuis quelques semaines, des médecins sont remontés contre la plateforme de rendez-vous en ligne Doctolib. Ils accusent la société de pratique non éthique et de détourner certaines informations de médecins, et de rediriger parfois la patientèle de praticiens désinscrits ou non abonnés vers d'autres confrères.

Le premier problème concerne les anciens abonnés Doctolib. Le Dr Bertrand Legrand, généraliste à Tourcoing, en a fait la démonstration avec le cas de l’une de ses consœurs, le Dr Cornu-Thorel, désabonnée de la plateforme. Lorsque l’on tapait son nom dans Google, la deuxième référence proposée était un lien Doctolib. Or, en cliquant sur son nom, l'internaute se retrouvait sur une page proposant le nom d’autres confrères à proximité, abonnés Doctolib, mais rien sur le Dr Cornu-Thorel.

[VIDEO] Le cas du Dr Cornu-Thorel expliqué par le Dr Legrand

Autre problème pour des médecins non abonnés mais quand même référencés dans l’annuaire de Doctolib. Lorsque l’on tape leur nom sur Google suivi de Doctolib, le deuxième lien vous propose de prendre rendez-vous en ligne avec ce médecin, mais le clic envoie là aussi à une page qui suggère des rendez-vous avec des confrères de la région mais pas celui recherché.

[VIDEO] Pourquoi les médecins dénoncent un « parasitisme » de Doctolib

« Doctolib exploite la notoriété d’un médecin, son nom et son prénom. C’est un peu comme si je prenais des panneaux d’affichage, que j’y inscrivais le nom de mes confrères d’à côté mais que je les dirigeais vers mon cabinet », explique le Dr Legrand qui a révélé toute l’histoire et est lui-même créateur d'un service de rendez-vous en ligne. Ce dernier, accompagné de confrères du syndicat UFML-S, a donc menacé le leader du rendez-vous médical de porter l’affaire devant la justice pour « parasitisme médical ».

Ne souhaitant pas se mettre à dos la communauté médicale, Doctolib a été prompt à réagir et s'est engagé à trouver des solutions. Jointe par Le Généraliste, la société veut éteindre la polémique et dément toute pratique mal intentionnée. Le co-fondateur de Doctolib Stanislas Niox-Chateau réfute particulièrement les accusations de « parasitisme numérique » et indique que les recherches Nom+Prénom+Doctolib sur Google dont le Dr Legrand fait mention « ne sont en réalité jamais effectuées par les patients ». Doctolib précise que dans sa démonstration, le Dr Legrand clique sur le deuxième lien en résultat sur le moteur de recherche « alors que le premier redirige bien vers la page du praticien ».

Doctolib stoppe les redirections

Doctolib assure avoir corrigé le tir et stoppé les mauvaises redirections. Ces modifications ont été saluées par les médecins qui ont lancé l'alerte et les tensions avec la plateforme de rendez-vous semblent désormais apaisées. Le Dr Legrand a même annoncé sur Twitter la fin du « Doctolibgate »

 

Concernant la deuxième récrimination des médecins, la plateforme répond que la résolution du problème n’est pas de son ressort. Les praticiens demandent d'édicter une règle afin de séparer annuaire et agenda. « Le but n’est pas de supprimer Doctolib, c’est utile, mais il faut qu’il se conforme à notre éthique, souligne le Dr Legrand. La plateforme arrive sur un marché qu’elle ne connaît pas, il faut qu’elle en apprenne les codes. » 

« Tant que vous avez un annuaire d’un côté et la prise de rendez-vous de l’autre, c’est insoluble car il faudrait venir empêcher Google d’indexer une partie des informations », explique le Dr Legrand qui demande donc à l’Ordre de se saisir du sujet. Le vice-président charge du numérique au CNOM le Dr Jacques Lucas a affirmé que l'Ordre « est en relation avec les sociétés prestataires depuis plusieurs mois » pour résoudre ces problèmes.

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Femme enceinte

Good Morning Doctor [Audio] La patiente enceinte en anglais

Il existe, dans la prise en charge de la patiente enceinte (pregnant), des différences culturelles importantes entre la France et les pays anglo-saxons. Par exemple, la patiente anglo-saxonne doit...Commenter

Les portraits de l'été Première interne à avoir choisi la MG en 2018, Délia Bonis, médecin de famille par vocation

Bonis

Certains se découvrent une vocation sur le tard. Pour Délia Bonis, interne à Toulouse, et lauréate du prix spécial du Jeune généraliste... 7

Les portraits de l'été Qui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Dr Mus

Avec ses lunettes noires d’intello vissées sur le nez et sa gueule d’interne pas tout à fait sorti de l’adolescence, le YouTubeur « Dr Mus... Commenter

Oganisation des soins TRAVAILLER BEAUCOUP ET TARD NUIT AU DÉPISTAGE Abonné

dépistage oc sensor

Il existe un lien entre l'horaire de consultation et la prescription des dépistages. Cet article du Jama démontre que les consultations... Commenter

Infectiologie SANTÉ DES VOYAGEURS 2019 Abonné

Vue d'avion

Comme chaque année, le BEH met à jour ses préconisations sur la santé des voyageurs. Vaccins classiques et spécifiques, chimioprophylaxie... Commenter

A découvrir