Le CNGE ne veut pas d'homéopathes maîtres de stage

Le CNGE ne veut pas d'homéopathes maîtres de stage

Stéphane Lancelot
| 09.10.2018
  • Homéopathe

La médecine générale, rien que la médecine générale ! Dans un courrier adressé lundi aux directeurs des départements de médecine générale (voir ci-dessous), le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) rappelle les règles à respecter dans le recrutement de maîtres de stage des universités (MSU).

« Nous devons veiller à la qualité des médecins recrutés en tant que MSU puisqu’ils occupent une place essentielle dans le dispositif de formation, jouent un rôle de modèle,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Médocs et environnement

L'OCDE s'inquiète de la toxicité des résidus de médicaments dans l'environnement

L'OCDE recommande la mise en place de stratégies nationales et de plans d'actions pour gérer les risques environnementaux liés à la présence des produits pharmaceutiques dans l'environnement, qui...2

L'ANSM avertit sur le risque de cancer cutané de Picato®

L’ANSM informe sur les risques de carcinomes épidermoïdes cutanés rapportés en Europe chez des patients utilisant Picato® (mébutate... Commenter

Huit Français sur dix ont une bonne image des médecines douces selon une étude

Acupuncture

Les Français voient d'un bon œil les médecines douces. Selon une étude Santé Claire/Harris Interactive*, 86 % déclarent en avoir une bonne... 3

Urologie LA DYSFONCTION ÉRECTILE RÉSISTANTE AUX IPDE-5 Abonné

Dysfonction érectile

La mise sur le marché du Viagra en 1998, puis d’autres inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) a révolutionné la prise en... Commenter

PNEUMONIE, PAC OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

A découvrir