4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus - Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus claususLes principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

18.09.2018

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le quinquennat. Le gouvernement va investir 3,4 milliards d'euros sur quatre ans pour mener la réorganisation hospitalière, inciter les médecins libéraux à répondre collectivement aux besoins de soins, créer 4 000 assistants médicaux, développer l'exercice mixte et refondre les études de santé. L'objectif est de permettre en 2022 à chaque Français d'accéder à un rendez-vous médical dans la journée.

  • Emmanuel Macron

• 1 000 CPTS et 4 000 assistants d'ici à 2022 pour améliorer l'accès aux soins

La réorganisation des soins de ville est le volet le plus dense de la réforme. Le gouvernement souhaite créer 1 000 Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) à l’horizon 2022. Ces dernières ont vocation à devenir un élément central de l’organisation des soins de ville dans les territoires. Les CPTS assureront des missions de prévention, l'accès à un médecin traitant, la prise en charge de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Grand debat

Grand débatLes généralistes ont aussi des choses à dire

Le 15 mars a sonné la fin du Grand débat national lancé en réponse au mouvement social des Gilets jaunes. À l’occasion de cette concertation, l’institut Odoxa, en partenariat avec le groupe Nehs...Commenter

Notation des médecins : l’UFML-S veut mettre fin aux avis anonymes sur Google

Tablette

Google est-il vraiment votre ami ? La question peut se poser quand, en quelques clics, l’un de vos patients — ou un parfait inconnu — peut... 1

Manque de temps, rémunération, sécurité... ce qui freine les généralistes à faire des gardes

Agenda

En parallèle de la publication de son rapport annuel sur la permanence des soins ambulatoire (PDSA), l'Ordre des médecins a commandé à... 2

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir