Plan Santé 2022 - Buzyn : « Nous allons aider les médecins à répondre aux besoins de santé sur leur territoire »

Plan Santé 2022Buzyn : « Nous allons aider les médecins à répondre aux besoins de santé sur leur territoire »

Camille Roux, Christophe Gattuso
| 18.09.2018

La ministre de la Santé décrypte le plan santé présenté ce mardi par Emmanuel Macron. D'ici à 2022, le gouvernement veut créer 1 000 CPTS pour répondre aux besoins de santé sur les territoires, financer le recrutement de 4 000 assistants pour les médecins en exercice collectif, impliquer davantage les généralistes dans les hôpitaux de proximité et réformer profondément les études médicales en supprimant le numerus clausus et les ECN.

  • Buzyn

Le Généraliste - Pourquoi une réforme d’envergure du système de santé était devenue indispensable ?

Pr Agnès Buzyn. Le système de santé a été construit dans l’après-guerre pour répondre à des maladies aiguës. Il n’est plus du tout adapté aux besoins de santé des personnes âgées et polypathologiques. Les professionnels de santé trouvent que leur métier a perdu son sens. Les citoyens peinent à trouver des médecins. Enfin, les actuels modes de financement à l...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir