L'ex M. Santé du candidat Macron, Olivier Véran, veut supprimer le numerus clausus

L'ex M. Santé du candidat Macron, Olivier Véran, veut supprimer le numerus clausus

Amandine Le Blanc
| 10.01.2018
  • Etudiants en médecine

On savait déjà qu’Olivier Véran n’était pas le plus grand fan du numerus clausus. En septembre dernier, lors d'un colloque de MG France, le député LREM de l’Isère annonçait vouloir transformer le plafond du numerus clausus en plancher. « Il faut que l’on forme au minimum 7 800 étudiants », déclarait-il alors.

Le rapporteur du PLFSS 2 018 va aujourd'hui plus loin en défendant sa suppression pure et simple. Dans un article du « Figaro », il estime que « ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 11.01.2018 à 11h40

Quand un médecin se passionne plus pour la politique que pour le soin, est-il un bon médecin? ne faudrait-il pas éliminer de la formation les gens trop brillant intellectuellement?

Répondre
 
marc c Médecin ou Interne 11.01.2018 à 08h44

8205 admis
et on rajoute 1500 postes chaque année, mais à ces etudiants , on fait signer un engagement d exercice en zone sous dotée ou en hopital public..à prendre ou à laisser
et à la place des Lire la suite

Répondre
 
HENRI V Médecin ou Interne 11.01.2018 à 00h30

On devrait le supprimer également à l’ENA et dans les grandes écoles qui sélectionnent uniquement dans certaines catégories de la population française. En plus lus cela ferait une concurrence plus Lire la suite

Répondre
 
VALERIE S Médecin ou Interne 10.01.2018 à 23h33

Si on le supprime totalement il y aura trop de médecins et on reviendra comme en 72, à mon avis il faut le doubler par exemple, et si il n'y a pas assez de postes d'externes et d'internes. Il faut Lire la suite

Répondre
 
IMAD S Médecin ou Interne 11.01.2018 à 17h39

Je pense qu'il faut évoluer vers un système de notation pour poursuivre les études médicales et paramédicales:
sur 100 POINTS:

*de 0 à 40 : pour la mention au BAC : 15 POINTS SANS MENTION /20 Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Revel

Interview de Nicolas Revel (Cnam) Télémédecine : « débuter par les patients en ALD »

Les négociations conventionnelles sur la télémédecine et sur la CSG ont débuté aujourd'hui. Le directeur général de la Cnam espère aboutir à un accord dans les trois mois pour la télé-expertise et...4

La CSG aussi au menu des négos conventionnelles, la piste d'une compensation sur la retraite évoquée

Administratif

De nouvelles négociations conventionnelles ont débuté à la Cnam cet après-midi. Outre le dossier télémédecine, la compensation de la hausse... Commenter

Allaiter diminue le risque de diabète chez la mère

Allaitement

Les conclusions d'un article paru dans le JAMA Inter Med. du 16 janvier dernier, indiquent qu'il y aurait un lien très fort entre la durée... Commenter

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir