Les hôpitaux publics rejettent la faute de leur déficit sur les médecins de ville et les mettent en colère

Les hôpitaux publics rejettent la faute de leur déficit sur les médecins de ville et les mettent en colère

Christophe Gattuso
| 18.12.2017
  • Hôpital

La Fédération hospitalière de France (FHF, hôpitaux publics) a déclenché une polémique, ce lundi, en annonçant que les établissements « devraient connaître un déficit historique de 1,5 milliard d'euros » en 2017, menaçant « la qualité des soins ».

« La ligne rouge est dépassée », affirme dans un communiqué le président de la FHF Frédéric Valletoux, appelant le gouvernement à « des réformes structurelles et financières désormais vitales ».

...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 17 Commentaires
 
PIERRE H Médecin ou Interne 19.12.2017 à 16h53

20
Accuser la médecine libérale d’etre à l’origine du déficit des CHU est totalement irresponsable de la part d’un politicien sensé représenter une sensibilité libérale ( comme quoi certains ont du Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 19.12.2017 à 11h01

Il fut un temps où l'hôpital, par le "dynamisme" de ses urgences s'est posé en concurrent (rasant gratis) de la médecine de ville. On sait ce que ça a donné... Il ne faudrait quand même pas oublier Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 19.12.2017 à 08h31

ne nous trompons pas de combat, il ne s'agit pas des confrères mais des administrateurs des hôpitaux , qui ont depuis des années augmenté les dépenses administratives des hôpitaux en restreignant le Lire la suite

Répondre
 
pierre j Médecin ou Interne 19.12.2017 à 08h11

Pour ma part j'observe, une fois de plus, une guerre fratricide, au service de l'administration. Quel gâchis, nous allons droit dans le mur.

Répondre
 
antoine s Médecin ou Interne 19.12.2017 à 07h49

Il n'y a pas bien longtemps, l'administration hospitalière shuntait les médecins libéraux; pour faire du chiffre. À présent, la politique économique fait la guerre aux dépenses.
Il n'en fallait pas Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Revel

Interview de Nicolas Revel (Cnam) Télémédecine : « débuter par les patients en ALD »

Les négociations conventionnelles sur la télémédecine et sur la CSG ont débuté aujourd'hui. Le directeur général de la Cnam espère aboutir à un accord dans les trois mois pour la télé-expertise et...4

La CSG aussi au menu des négos conventionnelles, la piste d'une compensation sur la retraite évoquée

Administratif

De nouvelles négociations conventionnelles ont débuté à la Cnam cet après-midi. Outre le dossier télémédecine, la compensation de la hausse... Commenter

Allaiter diminue le risque de diabète chez la mère

Allaitement

Les conclusions d'un article paru dans le JAMA Inter Med. du 16 janvier dernier, indiquent qu'il y aurait un lien très fort entre la durée... Commenter

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir