Si « Le Généraliste » était paru en 1898 - Le nombril du père Adam

Si « Le Généraliste » était paru en 1898Le nombril du père Adam

Alain Létot
| 04.12.2017
  • .

    Le nombril du père Adam

La plus curieuse description qu’on ait jamais eu du père Adam est certainement celle de la célèbre visionnaire Antoinette Bourignon, morte en 1680, dans « La Vie continuée de Mademoiselle Bourignon » :

« Adam, le premier homme, dont le corps était pur et plus transparent que le cristal, tout léger et volant pour ainsi dire ; dans lequel et au travers duquel on voyait des vaisseaux et des ruisseaux de lumière qui pénétraient de dedans en dehors par tous ses pores, des vaisseaux qui roulaient en eux des liquides de toutes sortes ; très vives et toutes diaphanes, non seulement d’eau, de lait, mais de feu, d’air et d’autres…

« Il était de stature plus grande que les hommes d’à présent ; les cheveux courts, annelés, tirant sur le noir, la lèvre de dessus couverte d’un petit poil ; et, au lieu des parties bestiales que l’on ne nomme pas, il était fait comme seront établis nos corps dans la vie éternelle, et que je ne sais si je dois dire : il avait dans cette région la structure d’un nez, de même forme que celui du visage ; et c’était là une source d’odeurs et de parfums admirables. De là devaient aussi sortir les hommes dont il avait tous les principes en soi, car il avait dans son ventre un vaisseau où naissaient de petits œufs et un autre vaisseau plein de liqueur qui rendait ces œufs féconds… Et cet œuf, rendu fécond, sortait quelque temps après par ce canal hors de l’homme, en forme d’œuf et venait peu après à éclore en homme parfait ».

Adam, d’après Mademoiselle Bourignon, était donc hermaphrodite et dépourvu d’organes sexuels mâles, remplacés par un nez. Un grand nombre de théologiens ont, en effet, prétendu que toute l’humanité future devait être contenue dans le premier homme, les œufs s’emboîtant comme les étuis d’un tuyau de lorgnettes. D’après eux, Adam ne pouvait avoir de nombril puisqu’il était créé sans placenta, ni cordon. Quand au nez, remplaçant chez Adam les organes génitaux externes, je crois bien que c’est le dévergondage d’imagination anatomique le plus extraordinaire auquel on se soit jamais livré ! »

(La Chronique médicale, octobre 1898)

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
ISABELLE G Médecin ou Interne 04.12.2017 à 21h26

IL AVAIT EVE DANS LE PIF?
dr isabelle gautier

Répondre
 
claude l Médecin ou Interne 10.12.2017 à 17h04

non LILITH!mais celle ci n'est point trop connu des femmes!EVE n'est que la seconde femme!

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 04.12.2017 à 19h04

Un escargot, en quelque sorte.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...10

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 2

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir