Les médecins se disent épuisés, plus de la moitié en burn-out

Les médecins se disent épuisés, plus de la moitié en burn-out

Stephane Lancelot
| 29.11.2017
  • Moral des médecins

S.O.S, les médecins ont le moral en berne ! Et le mal est profond, selon les résultats dévoilés mercredi d'un baromètre sur le moral des professionnels et étudiants de santé, commandé par 360 medics* et réalisé auprès de 8 789 professionnels de santé, parmi lesquels près de 1 800 médecins.

Un épuisement physique et moral

Les chiffres sont inquiétants : 100 % des médecins sondés affirment être épuisés. Dans plus de 6 cas sur 10 (63 %), l'épuisement est...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 9 Commentaires
 
yves a Médecin ou Interne 30.11.2017 à 11h57

Dans un pays où la responsabilité collective a remplacé la responsabilité individuelle pour qu'il n'y ait plus de faute en cas d'erreur (face à une population qui a le droit de porter plainte pour Lire la suite

Répondre
 
sophie s Médecin ou Interne 30.11.2017 à 02h26

La cour des comptes devraient pourtant regarder dans une direction autre.rentree tard je regarde un document sur France 3 .la mairie de Bobigny est tenu par des malfrats prof , l'état a donné des Lire la suite

Répondre
 
dominique b Médecin ou Interne 29.11.2017 à 21h24

La lassitude extrême provoquée par certains patients qui passent ou téléphonent tous les jours, les demandes "sociales" médicalement indues, les imprimés "à la con" à remplir sans arrêt, le jeu de Lire la suite

Répondre
 
BRUNO D Médecin ou Interne 29.11.2017 à 23h27

Même constat et même conclusion, je partirai à 62, pas de rab et sans regrets ...

Répondre
 
PIERRE B Médecin ou Interne 30.11.2017 à 23h37

Idem, marre de ce boulot à la con ! 62 ans et pas un jour de plus

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 29.11.2017 à 21h18

je pense qu'il est temps de nous rebeller; on se sert les coudes: hospitaliers, privés, libéraux, on défend la santé et que cela, pas nos petits avantages personnels

Répondre
 
stephane p Médecin ou Interne 29.11.2017 à 18h58

heureusement, la cour des comptes va nous soigner....

Répondre
 
PIERRE H Médecin ou Interne 29.11.2017 à 20h01

nous "saigner"

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...10

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 2

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir