L’Assurance maladie s'attaque à la lombalgie commune

L’Assurance maladie s'attaque à la lombalgie commune

11.10.2017
  • Lombalgie

Pour la première fois, l’Assurance maladie lance une campagne d’information tous azimuts, « à 360° »,  sur la lombalgie commune. Pour notamment remettre d’aplomb le parcours de soins conformément aux recommandations internationales et nationales de la HAS.

En effet, selon les chiffres de la Cnam, 63% des malades bénéficient d’une imagerie du rachis dès le 1er mois d’arrêt de travail tandis que 32% des patients n’en ont toujours pas 12 mois plus tard.  Au bout d’un...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 13.10.2017 à 22h46

les experts sont convaincus parce qu'ils ne sont pas vraiment au contact des gens simples !
médecin généraliste, médecin du travail pendant 14 ans, le probléme est plus compliqué que cela, en 2010 Lire la suite

Répondre
 
Dominique B Médecin ou Interne 11.10.2017 à 23h28

Que de bonnes paroles pour une population rétive à l’activite Physique adapté p, qui préfère absorber des ains des antalgiques, qui désire s’arreter De travailler . Cela rentre dans le cadre de Lire la suite

Répondre
 
paul V Médecin ou Interne 11.10.2017 à 22h53

Les troubles musculo-squellettiques coûtent par an environ 4 milliards à la MSA et 6 milliards à la CNAM malgré tous les efforts engagés jusqu'à ce jour. Et apparemment, la CNAM va faire une nouvelle Lire la suite

Répondre
 
sophie s Médecin ou Interne 17.10.2017 à 09h32

Oui c'est exactement cela. N' oublions pas que le temps de travail des soignants salariés par exemple sont souvent de 12h d affiliées, 3 j de suite mini avec des périodes de repos qui diminuent au Lire la suite

Répondre
 
JEAN O Médecin ou Interne 11.10.2017 à 19h26

lombalgies chez un artisan ou un liberal peu ou prou d'arret de travail chez un fonctionnaire !!!!!

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...4

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 39

Le gouvernement ne généralisera pas le tiers payant fin novembre

.

"Nous ne sommes pas prêts techniquement à l'étendre". Alors que la loi Santé votée sous le quinquennat Hollande prévoyait la généralisation... Commenter

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir