Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

Camille Roux
| 22.09.2017
  • .

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre départemental de santé. Un projet porté par le président LR du conseil départemental André Accary depuis plus d'un an. Si le projet avait été présenté en juin dernier, la période estivale a permis à l'élu de rencontrer les acteurs concernés sur le territoire - élus locaux, ARS, organismes de santé, médecins - afin de définir les grandes lignes du ...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 19 Commentaires
 
pierre b Médecin ou Interne 23.09.2017 à 23h05

C'est à se bidonner ou à pleurer ? quand la cour des comptes va parler sur le coût de ce déploiement de médecin salariés pour remplacer les libéraux, plusieurs décennies de la politique de santé Lire la suite

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 23.09.2017 à 16h50

médecin libéral à Nantes, j'ai regretté d'être seule, aujourd'hui je suis dans un centre de santé mutualiste, je suis contente car je sais que je peux avoir facilement une consultation spécialisée, Lire la suite

Répondre
 
gilles d Médecin ou Interne 08.12.2017 à 18h35

bien sur, mais le problème c'est le cout. On est en train de tuer la médecine libérale et on comble les trous avec du salariat qui coute 3 fois plus cher.... a terme ce n'est peut être pas les Lire la suite

Répondre
 
JEAN-francois C Autre Professionnel Santé 23.09.2017 à 11h46

Pourquoi pas, puisque les jeunes ne veulent plus s'installer .L article est léger .combien seront ils payer , ?combien de secrétaires ? A combien s' élèveront les frais de fonctionnement ?Cela Lire la suite

Répondre
 
jean-pierre l Autre Professionnel Santé 06.10.2017 à 11h22

PAYES PAR AVEC 1 R CHER CONFRERE

Répondre
 
Francoise T Médecin ou Interne 23.09.2017 à 10h49

Vous avez une bien piètre idée du salariat ...je suis moi même médecin salarié depuis tres longtemps et j'ai aussi travaillé en libéral . Je n'ai jamais compté mes heures et j'ai par contre parfois Lire la suite

Répondre
 
Christiane B Médecin ou Interne 23.09.2017 à 09h58

Et si nous étions juste des dinosaures nous les vieux avec nos vieilles idées allant au delà du soin comme le partage , l'échange , juste des médecins de famille qui avions 5 générations dans la même Lire la suite

Répondre
 
Michel A Médecin ou Interne 23.09.2017 à 12h52

C'est joli et si vrai...
Signé: un Dinosaure :)

Répondre
 
ALAIN F Médecin ou Interne 23.09.2017 à 13h16

Le "monopole du cœur" personne ne peut le revendiquer...et vieux médecins nous sommes maintenant de jeunes patients gériatriques et nous serons bien contents de nous faire soigner par de jeunes Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
consultation enfant

Les généralistes choisis neuf fois sur dix comme médecin traitant de l’enfant

Depuis le 1er janvier 2017, est entrée en vigueur la ROSP enfants qui sera versée au premier trimestre 2018 pour les médecins traitant d’enfant de moins de 16 ans. Le dispositif a vu le jour avec...2

Le Syndicat de la médecine générale vent debout contre la ROSP qui « formate » les médecins 

Dr Patrick Dubreil

« La ROSP est un gouffre financier », s'indigne le Dr Patrick Dubreil (photo), patron du Syndicat de la médecine générale (SMG). Pourtant ce... 5

La protection sociale des généralistes, priorité du Dr Yannick Schmitt, nouveau président de ReAGJIR

Yannick Schmitt

On le sait déjà depuis plusieurs semaines, le Dr Sophie Augros, présidente du Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et... 3

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir