Cancer localisé de la prostate, la chirurgie ne fait pas mieux que la surveillance

Cancer localisé de la prostate, la chirurgie ne fait pas mieux que la surveillance

13.07.2017
  • prostate

Dans le cancer de la prostate localisé, la chirurgie ne diminue pas la mortalité à long terme par rapport à une simple surveillance. C’est ce que confirment les nouvelles données de l’étude PIVOT publiées aujourd’hui dans le NEJM.

Cet essai a inclus entre 1994 et 2002, 731 patients ayant un cancer de la prostate localisé dépisté par PSA (PSA médian de 7,8 ng/ml) et confirmé par biopsie. Ces patients ont été randomisés pour bénéficier soit d’une prostatectomie totale, soit...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Siège du CNOM

« Médecin homéopathe, ça n'existe pas » : l'Ordre prêt à nettoyer les plaques après l'évaluation de la HAS

Interpellé par les signataires de la tribune des 124 professionnels de santé contre les médecines complémentaires, l’Ordre a profité d’un point presse mardi matin pour effectuer une « mise au point...7

Certificats de décès : pour éviter les réquisitions, l'Ordre du Val-de-Marne veut mettre à contribution les retraités

Certificat décès

« La police a débarqué, à quatre personnes, dans ma salle d'attente, pour me réquisitionner. J'ai dû interrompre ma consultation pendant que... 3

Ostéoporose : l'ANSM garde à l'œil le dénosumab

Ostéoporose

L'Agence du médicament a indiqué dans un communiqué, que le dénosumab (Prolia®) fait l'objet d'une surveillance particulière suite aux... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir