Prescriptions : le piège de la fragilité chez le sujet âgé

Prescriptions : le piège de la fragilité chez le sujet âgé

11.07.2017
  • .

Selon une des études du dernier BEH, volumineux numéro consacré au Vieillissement et à la fragilité, la dépense de pharmacie d’un sujet « fragile » est plus élevée de 287 € par an que celle d’un sujet « robuste ». À nombre de molécules égales, les sujets âgés qualifiés de fragiles consomment 17 boîtes de médicaments supplémentaires par an.

L'étude du BEH a été menée sur les données de l’Enquête santé et protection sociale 2 012 (ESPS) de l’Irdes qui avait...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 12.07.2017 à 11h35

ceux qui ne vont pas chez lze medecin ont moins de risque à moins qu'il soit déjà mort!!!!

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 11.07.2017 à 22h10

les patients les plus fragiles sont les polypathologiques pour lesquels si on veut qu'ils ne meurent pas, on supplémente par des médicaments leurs organes défaillants et s'il se rajoute d'autres Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Nicolas Thual

« Toute une génération de médecins est en train de partir et elle n’a rien anticipé », accuse un généraliste breton

Les jeunes médecins tous fainéants et pas désireux de s’installer à la campagne ? Le refrain agace le Dr Nicolas Thual, généraliste breton de 44 ans à l’initiative de la création d’un pôle de santé...33

Natalité en baisse, mortalité en hausse mais la France reste en bonne place en matière d'espérance de vie 

Espérance de vie

L'espérance de vie en bonne santé est stable depuis dix ans en France, à 64,1 ans pour les femmes et 62,7 ans pour les hommes, selon une... Commenter

1 000 médecins dénoncent dans une tribune la situation alarmante de l'hôpital

Mégaphone

Mille signatures pour tirer la sonnette d’alarme. Ce sont 1 000 médecins hospitaliers et cadres de santé qui signent ce mardi une tribune... 2

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir