HAS : les premières recos médicales sur le burn out

HAS : les premières recos médicales sur le burn out

22.05.2017
  • burn-out

Les troubles psychiatriques liés au travail représentent la catégorie d’affections professionnelles la plus fréquente après les affections de l’appareil locomoteur. Parmi eux, le burn out (ou syndrome d’épuisement professionnel), n’est pas reconnu comme une maladie dans les classifications internationales et n’est mentionné dans aucun tableau de maladie professionnelle. Pour autant, sur le plan clinique, le burn out correspond à un syndrome clinique bien spécifique, souligne la HAS qui...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
NS

Fin de la mention NS : découvrez les nouvelles règles

C’était l’une des mesures prévues par la loi de financement de la sécurité sociale 2019. Le gouvernement envisageait de limiter l’utilisation de la mention non substituable sur les prescriptions de...7

Le combat d'un généraliste, sommé de payer 65 000 euros pour prescription hors AMM

Ordonnance

Un médecin généraliste des Bouches-du-Rhône a été sommé par sa caisse primaire de Marseille de s'acquitter de 65 000 euros pour «... 1

Protoxyde d’azote, la DGS alerte sur les risques liés à l’usage récréatif du "gaz hilarant"

Syphons

Face à l’augmentation récente des cas de troubles neurologiques graves en lien avec un usage détourné du protoxyde d’azote (ou gaz... Commenter

Urologie LA DYSFONCTION ÉRECTILE RÉSISTANTE AUX IPDE-5 Abonné

Dysfonction érectile

La mise sur le marché du Viagra en 1998, puis d’autres inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) a révolutionné la prise en... Commenter

PNEUMONIE, PAC OU PAS PAC ? Abonné

Pneumonie

Avec une incidence de 4,7/1 000 personnes/an, la pneumonie est une pathologie relativement fréquente en soins primaires. à l’occasion de la... Commenter

A découvrir