Le cannabis avant 17 ans nuit vraiment à la scolarité

Le cannabis avant 17 ans nuit vraiment à la scolarité

Roxane Curtet
| 18.05.2017
  • .

Un effet indésirable de l’usage de cannabis sur la concentration, la motivation ou la réussite scolaire des jeunes est actuellement soutenu par des recherches en neurosciences qui ont montré des lésions spécifiques chez les adolescents consommateurs. Une équipe de chercheurs de l’Inserm a tenté de savoir s’il existait une relation causale entre l’initiation précoce au recours au haschich (c’est-à-dire avant 17 ans) et le niveau d’étude atteint. Leur étude publiée dans International Journal...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
Bernard M Médecin ou Interne 20.05.2017 à 09h52

Bientôt, une étude en double aveugle et sur un échantillon de 300 individus va démontrer que sauter du dixième étage peut nuire à la santé! Je travaille en CSAPA et je ne compte plus les étudiants Lire la suite

Répondre
 
ISABELLE G Médecin ou Interne 19.05.2017 à 11h30

échec scolaire lié au cannabis quelque soit le niveau socio-culturel de la famille???
alcool et autres drogues?

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 04.06.2017 à 13h35

Evidemment : quel que soit le niveau socio-culturel de la famille. C'est totalement indépendant. Vouloir croire l'inverse c'est s'imaginer qu'avec une "bonne éducation bourgeoise" dans un "bon Lire la suite

Répondre
 
CATHERINE D Autre Professionnel Santé 24.06.2017 à 12h25

Yes cher confrère juste que les petits issus d'un milieu "favorisé" bénéficie de passerelles et autres facilités de réseau familioamical pour accéder à des postes rémunérés dont ils n'ont pas les Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...3

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... 5

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir