Le cannabis avant 17 ans nuit vraiment à la scolarité

Le cannabis avant 17 ans nuit vraiment à la scolarité

Roxane Curtet
| 18.05.2017
  • .

Un effet indésirable de l’usage de cannabis sur la concentration, la motivation ou la réussite scolaire des jeunes est actuellement soutenu par des recherches en neurosciences qui ont montré des lésions spécifiques chez les adolescents consommateurs. Une équipe de chercheurs de l’Inserm a tenté de savoir s’il existait une relation causale entre l’initiation précoce au recours au haschich (c’est-à-dire avant 17 ans) et le niveau d’étude atteint. Leur étude publiée dans International Journal...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
Bernard M Médecin ou Interne 20.05.2017 à 09h52

Bientôt, une étude en double aveugle et sur un échantillon de 300 individus va démontrer que sauter du dixième étage peut nuire à la santé! Je travaille en CSAPA et je ne compte plus les étudiants Lire la suite

Répondre
 
ISABELLE G Médecin ou Interne 19.05.2017 à 11h30

échec scolaire lié au cannabis quelque soit le niveau socio-culturel de la famille???
alcool et autres drogues?

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 04.06.2017 à 13h35

Evidemment : quel que soit le niveau socio-culturel de la famille. C'est totalement indépendant. Vouloir croire l'inverse c'est s'imaginer qu'avec une "bonne éducation bourgeoise" dans un "bon Lire la suite

Répondre
 
CATHERINE D Autre Professionnel Santé 24.06.2017 à 12h25

Yes cher confrère juste que les petits issus d'un milieu "favorisé" bénéficie de passerelles et autres facilités de réseau familioamical pour accéder à des postes rémunérés dont ils n'ont pas les Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir