Le ministère de la Santé table sur une baisse "marquée et durable" des effectifs de médecins libéraux

Le ministère de la Santé table sur une baisse "marquée et durable" des effectifs de médecins libéraux

11.05.2017
  • .

Les médecins libéraux seraient-ils une espèce en voie de disparition ? Sans répondre complètement à cette question, la dernière étude du service statistique du ministère de la Santé alerte en tout cas sur l’évolution de leurs effectifs, notamment en médecine générale. Selon un modèle de projection toutes choses égales par ailleurs (donc à numerus clausus constant, à âge de départ inchangé et à comportements identiques des médecins), la part des libéraux passerait d’un médecin sur deux...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 17 Commentaires
 
DANIEL B Médecin ou Interne 03.07.2017 à 17h00

On savait la médecine générale bien malade depuis longtemps, la voilà qui agonise. Les chiffres de cet article sont implacables. Il n'y aura pas de Panthéon pour elle. Français, vous irez vous faire Lire la suite

Répondre
 
T D Médecin ou Interne 12.05.2017 à 11h44

on lis souvent dans les commentaires de ces articles " peut etre que les jeunes " ou " les jeunes ont envie " ...on a surtout envie qu'on ne parle pas à notre place .... marc c vous avez raison se Lire la suite

Répondre
 
claude L Médecin ou Interne 12.05.2017 à 19h50

TD
c'est inutile de reprendre tes fautes d'orthographe tu sais le concours "les dictées de PIVOT"
ton texte de "on à .................simplement" 10 fautes au moins"!
On doit être irréprochable en Lire la suite

Répondre
 
Francis C Médecin ou Interne 12.05.2017 à 21h58

! Oui, arrêtons de nous plaindre et faisons des propositions concrètes qui seront débattues, étudiées, certaines seront rejetées, d’autres retenues …
Je pense aux propositions du Dr LoÏc Hervé, MG à Lire la suite

Répondre
 
PATRICK F Médecin ou Interne 12.05.2017 à 09h21

Tant que la médecine générale sera le parent pauvre de la médecine, les étudiants ne vont pas se bousculer pour cette spécialité. Malgré notre activité au taquet, il faut continuer à faire des Lire la suite

Répondre
 
marc c Médecin ou Interne 12.05.2017 à 08h21

peut etre que si nous arretions de nous plaindre...."on travaille 70 h/semaine,on gagne trop peu/on croule sous l administratif", les jeunes seraient plus nombreux à tenter l exercice liberal.
autre Lire la suite

Répondre
 
GERARD G Médecin ou Interne 12.05.2017 à 08h21

c'est le grand remplacement (par des médecins salariés ?), les larmes de crocodile, hypocrites, cachant mal le caractère prémédité de la situation actuelle, les libéraux et en particulier les Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir