Adhésion à la convention et la ROSP : mode d’emploi

Adhésion à la convention et la ROSP : mode d’emploi

25.10.2016
  • convention

C’est officiellement parti pour la nouvelle convention. L’arrêté portant approbation du texte a été publié au Journal officiel ce dimanche. Signée le 25 août par MG France, la FMF et le Bloc la convention entre donc en vigueur pour les cinq prochaines années.

Le document de près de 500 pages intègre notamment les changements en termes de tarifs avec le passage du C à 25 euros ou l’instauration de plusieurs niveaux de consultation. Il faut aussi compter sur les nouveautés du côté des...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 11 Commentaires
 
DOMINIQUE B Médecin ou Interne 26.10.2016 à 16h11

bof, à partir du moment où on est conventionné, la ROSP ne change pas grand chose,on touche en fonction de son degré d'asservissement, c'est tout!

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 26.10.2016 à 23h07

Justement, moi je préfère être le moins asservie possible !

Répondre
 
JEAN LOUIS I Médecin ou Interne 25.10.2016 à 19h33

Record à battre 2012 : 2.8 % ont refusé la ROSP et l'asservissement aux caisses : la liberté n'a pas de prix mais elle coûte quelque chose.......

Répondre
 
Dr Benoît.R Médecin ou Interne 25.10.2016 à 20h40

Quel asservissement? Je fais comme je veux dans ma pratique et si je suis dans "les clous" je touche sinon je ne touche pas....Pas d'asservissement donc mais plutôt une pratique libre un peu Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 25.10.2016 à 23h03

Lisez "De la crise de la médecine libérale à son industrialisation "(N. Da Silva, facile à trouver par Google) et vous comprendrez. Sachez que l'étape suivante est le paiement aux résultats, Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Baclofène

Sécurité du baclofène: l'étude Baclophone plutôt rassurante

Les études sur la sécurité du Baclofène se suivent et ne se ressemblent pas … Alors que début juillet l’étude en vie réelle menée conjointement par la CNAM et l’ANSM mettait en évidence « un profil...1

Santé des migrants : le comité d'éthique prend la défense de l'AME

CCNE

Le comité consultatif national d’éthique rendait lundi matin son avis sur la santé des migrants. Un avis qui rejoint les rapports récents... 1

Le Français aime son généraliste, mais un peu moins que son voisin Allemand...

.

Les Français ont une excellente opinion de leurs médecins généralistes. La dernière enquête Odoxa le confirme : 81 % ont une assez bonne... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 1

A découvrir