Les infections résistantes aux antibiotiques pourraient provoquer une crise économique mondiale

Les infections résistantes aux antibiotiques pourraient provoquer une crise économique mondiale

19.09.2016
  • .

Les infections résistantes aux antibiotiques pourraient d'ici 2050 avoir des effets dévastateurs sur l'économie mondiale, d'une ampleur comparable à ceux de la crise financière de 2008, met en garde la Banque mondiale. Son étude indique que, d'ici le milieu du siècle, le PIB global de la planète diminuerait de 1,1% selon un scénario de faible impact de la résistance microbienne et de 3,8% dans le pire des cas. Le rapport conclut également que les dépenses de santé mondiales pourraient...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
ESTHER K Médecin ou Interne 15.10.2016 à 20h36

Une équipe de chercheurs de l'École de médecine de l'Université de Tel-Aviv, sous la direction du Prof. Udi Kimron, propose une nouvelle méthode qui attaque le mécanisme de résistance des bactéries Lire la suite

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 21.09.2016 à 23h17

je pense qu'effectivement , il y a des résistances mais je crois que c'est le propre des bactéries de résister et c'est , je crois, ce qui a permis à l'humanité d'apparaître mais en même temps avec Lire la suite

Répondre
 
Rémy M Médecin ou Interne 20.09.2016 à 10h04

Voici un avis contraire du Pr Raoult publié en 2015 Lire la suite

Répondre
 
Rémy M Médecin ou Interne 20.09.2016 à 10h01

@ François P
Lisez l'article du Pr Raoult et de 2 de ses confrères Marseillais, tous eminents specialistes en infectiologie, et vous verrez qu'il ny a pas unanimité sur la question loin de là, Lire la suite

Répondre
 
Rémy M Médecin ou Interne 19.09.2016 à 23h36

Apres la couche d'ozone, la vache folle et la soit-disant explosion des cas de Creutzfeld Jacob, la grippe aviaire, la grippe H1N1, le rechauffement planetaire et son correlaire le co2 et les fameux Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Baclofène

Sécurité du baclofène: l'étude Baclophone plutôt rassurante

Les études sur la sécurité du Baclofène se suivent et ne se ressemblent pas … Alors que début juillet l’étude en vie réelle menée conjointement par la CNAM et l’ANSM mettait en évidence « un profil...1

Santé des migrants : le comité d'éthique prend la défense de l'AME

CCNE

Le comité consultatif national d’éthique rendait lundi matin son avis sur la santé des migrants. Un avis qui rejoint les rapports récents... 1

Le Français aime son généraliste, mais un peu moins que son voisin Allemand...

.

Les Français ont une excellente opinion de leurs médecins généralistes. La dernière enquête Odoxa le confirme : 81 % ont une assez bonne... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 1

A découvrir