PAS/PAD chez le coronarien - CLARIFY éclaircit le débat

PAS/PAD chez le coronarienCLARIFY éclaircit le débat

16.09.2016

Les recommandations de l’ESC préconisent chez le coronarien de ramener la PAS/PAD entre  130-139/80-85 mmHg mais certaines études semblent indiquer que « the lower is the better » tandis que d’autres soulignent l’existence d’une relation de type courbe en J entre la PA et les complications CV, plus particulièrement chez le coronarien. Les résultats du registre international CLARIFY (près de 23000 hypertendus coronariens stables) coordonné par le Pr. Gabriel Steg et le...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

En Chine, un robot joue les généralistes pour pallier le manque de médecins

En Chine, on ne mise pas sur les assistants médicaux pour remédier à la désertification médicale mais sur les robots. La société iFlytek a créé « Xiaoyi » (petit docteur en chinois), premier robot...5

L'infirmier référent, le Sénat approuve l'idée d'un généraliste pour compléter le parcours de soins

Infirmier

Le Sénat a donné jeudi son feu vert, malgré un avis défavorable du gouvernement, à l'expérimentation du concept d'« infirmier référent »,... 2

Les réseaux sociaux, une nouvelle méthode de recherche scientifique

Réseaux sociaux

Les Français parlent de plus en plus de leur santé sur le web. Trois citoyens sur dix ont déjà évoqué ce sujet sur la toile, dont 73 % sur... 1

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir