Le "pacte des jeunes généralistes", priorité de Sophie Augros, la nouvelle présidente de ReAGJIR

Le "pacte des jeunes généralistes", priorité de Sophie Augros, la nouvelle présidente de ReAGJIR

13.09.2016
  • sophie augros

Le changement... dans la continuité ! Après deux années en tant que chef de file des jeunes généralistes et remplaçants, le Dr Jacques-Olivier Dauberton quitte la présidence de Reagjir et cède sa place au Dr Sophie Augros. La généraliste de Aime en Savoie était déjà membre du bureau du syndicat des remplaçants et jeunes généralistes.

Pas de rupture à prévoir donc du côté de la ligne de l’organisation. « Nous allons continuer à promouvoir la place du remplaçant »...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 9 Commentaires
 
pierre b Médecin ou Interne 14.09.2016 à 14h47

Je ne comprends pas comment on peut être remplaçant et opposant au paiement à l'acte. Comment cette catégorie de médecin sera payée, compte t'ils ces médecins sur un reversement au prorata du Lire la suite

Répondre
 
philippe B Médecin ou Interne 14.09.2016 à 14h18

Bienvenue à la nouvelle Présidente .. il faut faire évoluer les mentalités et proposer de nouvelles pistes ..
De part son expérience, MSP et liberté d'installation ne sont pas antinomiques Lire la suite

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 13.09.2016 à 20h11

la continuité de l'ASV est une erreur car c'est parié sur les jeunes dans l'installation en libéral hors bcp veulent être salariés.......

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 13.09.2016 à 20h51

et ils ont bien raison , n'oubliez pas que tout "libéral" est salarié de la sécu , sinon essayez le secteur 3 , on en reparle dans 6 mois.....

Répondre
 
Frédérique N Médecin ou Interne 14.09.2016 à 14h58

Effectivement , je pense que beaucoup de problèmes de démographie se règleraient avec le salariat des jeunes médecins qui ne veulent plus être obligés de travailler 50h ou plus par semaine pour Lire la suite

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 13.09.2016 à 20h08

l'ASV

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...Commenter

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 31

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... Commenter

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir