Si " Le Généraliste " était paru en 1906 - Examens médicaux curieux ou drolatiques

Si " Le Généraliste " était paru en 1906Examens médicaux curieux ou drolatiques

Alain Létot
| 30.08.2016
  • Histoire

Je fus jadis témoin à Alger de trois " examens médicaux curieux ou drolatiques " et je vous en garantis absolument l'authenticité. S'il est vrai que les examinateurs sont plus ou moins bizarres, les candidats n'en sont pas moins drôles. Jugez-en.

1er examen d'officiat de santé (1893) : l'examinateur, le professeur H…, présentant une tête osseuse au candidat :

- Qu'est-ce que c'est que ça, Monsieur P… ?

- Cela ?.… C'est une tête de mort !

- Très bien… Et comment s'appelle ce trou-là ? (il introduit l'index dans le trou occipital)

- Cela ?... C'est la bouche !

L'examinateur, imperturbable et flegmatique, introduit alors son doigt dans la cavité buccale et, de la meilleure grâce du monde, de répliquer :

- Et ça, Monsieur P…, c'est… le trou… de mon cul !

Même examen (zoologie médicale). Le professeur B… au même candidat :

- Que savez-vous des téléostéens en général et de la morue en particulier ? Quelles sont les applications thérapeutiques de cette dernière ?

Long bafouillage de plusieurs minutes au bout desquelles P… finissant par rester sur ces monosyllabes :

- La morue… la morue… heu… est un poisson…  un poisson plat…

- Et salé !, achève l'examinateur.

Inutile d'ajouter que P… fut collé.

Enfin, voici qui n'est pas moins drôle. À l'examen définitif d'officiat de santé, le candidat S… avait à examiner, dans le service de la clinique médicale, un malade porteur d'ulcérations de la langue.

- Voyons, Monsieur S…, quel est votre diagnostic ? lui demande le regretté professeur Cochez, d'Alger

– Ulcérations tuberculeuses de la langue, Monsieur.

- Très bien. Alors expliquez-nous un peu pourquoi.

- Eh bien, Monsieur… si c'était syphilitique… le malade… serait dans le service de M. Gémy ; si c'était cancéreux… il serait chez M. Bruch ; comme il est ici… c'est tuberculeux.

S… fut reçu, probablement pour des considérations étrangères à son examen. C'était la cinquième ou sixième fois qu'il s'y présentait !

(Courrier du Dr Marcou à " La Chronique médicale ", 1906)

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désertification

[INFOGRAPHIE] Les spécialistes médicaux frappés par la pénurie en Ile-de-France

L’Ile-de-France est aujourd’hui le premier désert médical de France. Mais la pénurie ne touche pas que les médecins généralistes. En effet, les médecins traitants restant pourraient avoir de plus...3

Les mineurs exemptés de certificat sportif : une fausse bonne idée pour les médecins du sport

.

Fin septembre, le gouvernement annonçait vouloir supprimer le Certificat d'absence de contre-indication (CACI) à la pratique sportive pour... 1

Agnès Buzyn reconnaît « un problème de rémunération » à l'hôpital

Buzyn

Trois jours après l'appel du « collectif inter-hôpitaux » à une « grande manifestation » le 14 novembre « pour obtenir un plan d'urgence... Commenter

Perturbateurs endocriniens LA CONSULTATION PRÉCONCEPTIONNELLE ENVIRONNEMENTALE Abonné

Consultation

Des travaux épidémiologiques et expérimentaux suggèrent que l’environnement péri-conceptionnel maternel joue un rôle déterminant sur l’état... 2

Trouble des conduites alimentaires LES THÉRAPIES DE LA BOULIMIE ET DE L’HYPERPHAGIE BOULIMIQUE Abonné

Boulimie

Une prise en charge précoce de la boulimie et de l’hyperphagie boulimique est essentielle, car de meilleur pronostic. Selon les dernières... Commenter

A découvrir