Convention: ce qui va changer pour vos tarifs - Le C passera à 25 euros ... et plus si complexité

Convention: ce qui va changer pour vos tarifsLe C passera à 25 euros ... et plus si complexité

23.08.2016

Le doute s’est dissipé dimanche 21 août. En votant à près de 53 % pour la prochaine convention, la FMF a donné son feu vert à l’application de la nouvelle convention. Négociée entre syndicats et Assurance maladie depuis février dernier, elle entrera en vigueur progressivement à compter du 1er janvier prochain. Et parmi les 90 articles que compte le texte long de plus de 130 pages – sans compter les annexes —, diverses mesures intéressent la rémunération des généralistes. Entre la refonte des forfaits et la nouvelle mouture de la ROSP, le revenu des médecins de famille devrait connaître quelques évolutions. À commencer par celle, symbolique, du C.

  • Convention

Comme l’avait ardemment réclamé l’ensemble des syndicats, le C passera bel et bien à 25 euros. Et ce en une fois, le 1er mai prochain. Concrètement, cette hausse de 2 euros passe par la création d’une « Majoration pour les médecins généralistes (MMG) ». Autrement dit, le C de la consultation de base reste à 23 euros, impliquant l’absence de revalorisation des actes indexés sur cette référence. Mais, plus encore que cette majoration – que d’aucuns ne manquent...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
TPG

Buzyn veut un tiers payant généralisable fin 2019, les médecins refusent toujours toute obligation

Le ministère de la Santé attendait la remise du rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) pour fixer le calendrier de déploiement du tiers payant. C'est désormais chose faite. S...Commenter

En Dordogne, le SML accuse le département de vouloir « éradiquer la médecine libérale » avec des médecins salariés

En Dordogne, le SML accuse le département de vouloir « éradiquer la médecine libérale » avec des médecins salariés-0

Comme c'est déjà le cas en Saône-et-Loire, le département de la Dordogne envisage de créer un centre de santé départemental et de salarier... Commenter

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 14

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir