Fin de vie : la loi Claeys-Léonetti entre en application

Fin de vie : la loi Claeys-Léonetti entre en application

05.08.2016
  • fin de vie

Fruit d'un long débat, la nouvelle loi sur les droits des personnes en fin de vie entre en application ce vendredi grâce à la publication au « Journal Officiel » de trois textes réglementaires.

Un premier décret précise les conditions dans lesquelles pourront être décidés l’arrêt des traitements et la mise en œuvre de la sédation profonde et continue jusqu’au décès de la personne. Un second décret fixe les critères de validité des directives anticipées. Un modèle type mais...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
claude l Médecin ou Interne 07.08.2016 à 15h59

pour certains pays "la mort naturelle s'accompagne avec la "famille"!
Allez voir cela en France !beaucoup sont "assistés " SANS FAMILLES!

Répondre
 
MARIE JO G Médecin ou Interne 06.08.2016 à 18h21

si nous arrivons à une telle loi, c'est probablement que notre société veut que la mort aille vite, qu'on ne perde pas son temps à cela, qu'on puisse passer à autre chose, faire son deuil comme on Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 06.08.2016 à 19h54

à MARIE JO G : c'est sûr , il vaut mieux être seul que mal accompagné !

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 06.08.2016 à 13h42

on prend les mêmes , et on recommence ! pour aboutir au même résultat , sans régler le problème...;;et rester ambigus , pour compliquer encore davantage , les "soignants" en première ligne !

Répondre
 
GERARD K Autre Professionnel Santé 06.08.2016 à 12h20

S'il est bon qu'une loi existe sur un tel sujet , o combien délicat, il est indispensable qu'elle soit largement diffusée et clairement expliquée, de façon réitérée et sans ambiguité dans le détail Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... Commenter

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir