IVG médicamenteuse: polémique autour de l'arrêt de travail

IVG médicamenteuse: polémique autour de l'arrêt de travail

20.06.2016
  • arrêt travail

La pilule ne passe décidément pas. Un décret paru au Journal officiel le 5 juin dernier élargit les compétences des sages-femmes à la pratique des IVG médicamenteuses. Ce texte, pris en application de la loi de santé, leur permet également de prescrire un arrêt de travail de 4 jours à la suite d’une IVG, renouvelable une fois. Loin d’être passée inaperçue du côté des gynécologues, la disposition suscite une véritable polémique.

Une dissimulation de la situation de la profession...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
Jacques G Médecin ou Interne 21.06.2016 à 23h27

Manque flagrant d'humanité et de simple bon sens de la part d'un médecin, elle-même femme et donc en situation privilégiée pour comprendre la souffrance d'une femme confrontée à la demande d'IVG Lire la suite

Répondre
 
denares Médecin ou Interne 21.06.2016 à 12h56

Heureusement que le syngof reste à la pointe du combat pour l'avortement libre et gratuit, selon la volonté souveraine de la principale intéressée !

Répondre
 
NICOLAS D Sage femme 20.06.2016 à 22h20

Et si elle dépasse le délai à attendre leprochain week-end ce n'est pas grave... la SF pourra renvoyer au Dr PAGANELLI !

Répondre
 
fabien q Médecin ou Interne 20.06.2016 à 18h45

je prescris des arrêt systématiquement pour laisser aux femmes le temps de récupérer physiquement et psychologiquement . Quant à choisir la date , des jours fériés il n'y a pas toutes les semaines !! Lire la suite

Répondre
 
Karine H Médecin ou Interne 20.06.2016 à 22h18

merci !

Répondre
 
Yannick C Médecin ou Interne 23.06.2016 à 13h29

Merci de cette réponse du Dr Paganelli qui est probablement une gynécologue compétente. Quant à moi, je ne suis QUE médecin généraliste et je ne fais pas de "gynécologie". Pourtant, je reçois Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...4

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... 6

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir