Les sages-femmes vont pouvoir vacciner l'entourage des nouveau-nés

Les sages-femmes vont pouvoir vacciner l'entourage des nouveau-nés

06.06.2016
  • .

Pour Marisol Touraine, c'est à la fois une façon de relancer le taux de couverture vaccinal, de faire avancer les droits des femmes, de répondre aux problèmes de démographie médicale et de revaloriser une profession qui s'est souvent plaint par le passé de son insuffisante reconnaissance... Un décret publié dimanche 5 juin au Journal Officiel élargit le champ de compétences de ces dernières qui pourront désormais réaliser des IVG médicamenteuses et vacciner l’entourage...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 6 Commentaires
 
ELISABETH L Sage femme 06.06.2016 à 22h16

tout à fait d'accord avec le fait que vacciner s'apprend
mais à mon sens cet apprentissage est à la portée des sages-femmes
elles sont pour la plupart conscientes de la nécessité d'une formation, Lire la suite

Répondre
 
dr no Médecin ou Interne 06.06.2016 à 22h11

c'est l'horizontalisation des taches bref le bordel ..........

Répondre
 
marc c Médecin ou Interne 06.06.2016 à 20h44

et en cas de reaction ? type oedeme douloureux ou 40 de fievre ?
et en cas de reaction plus sevère ? pour laquelle je me sentirais, moi generaliste, assez demuni....que va faire la sage femme? Lire la suite

Répondre
 
philippe b Médecin ou Interne 07.06.2016 à 08h23

très simple ...... il suffira de renvoyer le vacciné vers la sage-femme qui se devra assumer jusqu'au bout y compris de répondre au téléphone pour un conseil lié à un éventuel effet secondaire; au Lire la suite

Répondre
 
antoine s Médecin ou Interne 06.06.2016 à 20h38

Le saupoudrage des professions médicales et paramédicales continue .
On déshabille Pierre, pour habiller Paul ....
Ainsi va la politique dans ce pays, rien de sensé !

Répondre
 
CATHERINE A Médecin ou Interne 06.06.2016 à 20h20

espérons qu'elles soient convaincues du bienfait de la vaccination ( certaines semblent réticentes )

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
consultation enfant

Les généralistes choisis neuf fois sur dix comme médecin traitant de l’enfant

Depuis le 1er janvier 2017, est entrée en vigueur la ROSP enfants qui sera versée au premier trimestre 2018 pour les médecins traitant d’enfant de moins de 16 ans. Le dispositif a vu le jour avec...2

Le Syndicat de la médecine générale vent debout contre la ROSP qui « formate » les médecins 

Dr Patrick Dubreil

« La ROSP est un gouffre financier », s'indigne le Dr Patrick Dubreil (photo), patron du Syndicat de la médecine générale (SMG). Pourtant ce... 5

La protection sociale des généralistes, priorité du Dr Yannick Schmitt, nouveau président de ReAGJIR

Yannick Schmitt

On le sait déjà depuis plusieurs semaines, le Dr Sophie Augros, présidente du Regroupement autonome des généralistes jeunes installés et... 3

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir