Après Nîmes et Montpellier, plusieurs contentieux en instance... - Sur les IJ, des méga-prescripteurs obtiennent gain de cause contre leurs caisses

Après Nîmes et Montpellier, plusieurs contentieux en instance...Sur les IJ, des méga-prescripteurs obtiennent gain de cause contre leurs caisses

28.05.2016
  • ij

L'Assurance maladie serait-elle en train de perdre la main sur les IJ  à un moment où le dynamisme du poste (+ 4% l'an) préoccupe ses gestionnaires ? Après la décision rendue par le tribunal administratif de Nîmes, en mars dernier, celui de Montpellier, le 24 mai, vient à nouveau de donner l’avantage aux médecins. Dans ces dossiers, des généralistes, soutenus par la cellule juridique de la FMF, reprochaient à leur caisse primaire de les avoir placés, sous...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
Jean Claude F Médecin ou Interne 29.05.2016 à 16h21

La FMF a dit qu'elle défendrait les médecins, la FMF le fait...avec dommages et intérêts à la clé :
FMF 2 // CPAM 0 .............et ce n'est pas fini !

Répondre
 
jean christophe c Médecin ou Interne 29.05.2016 à 01h23

Moi même j'ai un taux de prescriptions d'I.J plus élevé que la moyenne de la région...un médecin est venu contrôler tous mes arrêts "long": 1 er dossier : patient dcd, deuxième dossier : patient dcd, Lire la suite

Répondre
 
PHILIPPE R Médecin ou Interne 29.05.2016 à 13h44

Tes patients pourraient avoir l'obligeance de décéder avant d'avoir besoin d'arrêts long, ne serait-ce que par respect pour les caisses !
#Bisous

Répondre
 
Cyrille F Médecin ou Interne 28.05.2016 à 20h29

Cela suffit, un débat démocratique s'impose. Les assurés ont des choses à dire. Le huis clos des négociations conventionnelles est un d'un autre âge. Aux urnes Citoyens ! Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Douleur

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant sur l’insuffisante prise en charge de la douleur en...Commenter

Lévothyrox, perquisition à l’ANSM

siège ANSM

Après le siège de Merck à Lyon au début du mois, c’est ce mardi matin celui de l’ANSM à Saint-Denis (photo) qui a été perquisitionné sous... Commenter

Le Défenseur des droits dénonce comme "une regression" les renvois d'étrangers gravement malades

.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon a demandé lundi la "suspension immédiate" des renvois de migrants gravement malades, qui ne... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 1

A découvrir