Pour désengorger les urgences, Olivier Véran suggère de réformer leur financement

Pour désengorger les urgences, Olivier Véran suggère de réformer leur financement

26.05.2016
  • urgences

Aujourd'hui aux urgences "l'établissement hospitalier n'a aucun intérêt à rediriger les cas les plus légers, car seuls resteraient aux urgences les cas les plus lourds qui sont, en l'état actuel sous-financés". Dans son rapport sur l'évolution de la tarification à l'activité (T2A) dans les hôpitaux, l'ancien rapporteur du projet de loi santé explique par des raisons bêtement tarifaires l'engorgement des urgences hospitalières. Et il propose d'y remédier en changeant les règles...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Agnès Buzyn en visio au congrès de la CSMF

En direct de l'Université d'été de la CSMF Retraites, revalos, lapins… les réponses de Buzyn aux inquiétudes des médecins libéraux

La 25e Université d’été de la CSMF a ouvert ses portes vendredi au Palais des congrès d’Antibes-Juan-les-Pins dans un contexte marqué par une actualité de la santé aussi brûlante que le thermomètre...12

Vin et santé : un médecin voit rouge contre les « prohibitionnistes »

Vignoble

Chirurgien digestif et ancien rédacteur au Généraliste, le Dr Marc Lagrange, défend les bénéfices sur la santé du vin à doses modérées. Le... 3

Lecteurs, prenez la plume !

Plume

Plan urgences, réforme des retraites, projet de loi Bioéthique, pénurie de médicaments ou encore arrivée des premiers assistants médicaux…... Commenter

Diabétologie PAS D'“EFFET MÉMOIRE” DU CONTRÔLE INTENSIF DU DIABÈTE Abonné

Controle diabète

VADT, étude de suivi de patients DT2 sur 15 ans, a pendant ses 5,6 premières années comparé l'effet d'un contrôle intensif du DT2 vs... Commenter

ORL TOUT VERTIGE POSITIONNEL N’EST PAS BÉNIN Abonné

Fig.2

Le diagnostic de VPPB doit être basé sur des éléments cliniques précis et concordants. Toute discordance doit remettre en cause le... Commenter

A découvrir