Le « non » de la HAS au dépistage du cancer du poumon

Le « non » de la HAS au dépistage du cancer du poumon

19.05.2016
  • poumon

Le verdict vient de tomber : la HAS dit non au dépistage chez les fumeurs du cancer du poumon, estimant que les conditions ne sont pas réunies.

En effet, pour qu’il soit possible et utile de dépister une maladie, au moins six conditions doivent être réunies : - la maladie doit pouvoir être détectée précocement, un examen de dépistage adapté doit être disponible, des traitements efficaces doivent pouvoir être rapidement mis en œuvre, les personnes les plus à risque de la...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
ISABELLE G Médecin ou Interne 22.05.2016 à 08h23

Dépistage par un test sanguin; Une équipe de l’Inserm dirigée par Paul Hofman, (Unité Inserm 1081/Université de Nice), vient d’effectuer une avancée significative dans le domaine du diagnostic Lire la suite

Répondre
 
GONZAGUE M Médecin ou Interne 20.05.2016 à 12h21

La HAS a tort ! elle ne détient pas la pensée unique et faisant feu de tout bois je propose que l'on "expertise les experts " ++++ le pronostic de ce cancer est tellement pejoraif à 5 ans, surtout Lire la suite

Répondre
 
jean-jacques l Médecin ou Interne 20.05.2016 à 08h33

Derrière l'HAS, le lobby de la CPAM et le ministre de la santé ??

Répondre
 
PHILIPPE L Médecin ou Interne 19.05.2016 à 19h54

Les arguments de la HAS sont ils uniquement médicaux ou guidés par un souci d'économie préconisé par la sécurité sociale? Quelle est son attitude / projet AIR mené par les services de pneumologie des Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir