HIV controllers : l’identification des récepteurs en cause ouvre des pistes thérapeutiques

HIV controllers : l’identification des récepteurs en cause ouvre des pistes thérapeutiques

18.05.2016
  • sida

Un petit nombre de patients infectés par le VIH contrôlent spontanément la multiplication du virus en absence de thérapie antirétrovirale, et ne développent pas la maladie. Ces patients, nommés "HIV Controllers", semblent supprimer la réplication du VIH par une réponse immunitaire très efficace.

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et de l'Inserm ont observé chez les sujets HIV Controllers, au sein de la cohorte ANRS CO21 CODEX, que leurs cellules immunitaires T CD4+ peuvent...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
jean claude c Industrie Pharmaceutique 19.05.2016 à 07h11

Cela ne vous rappelle t'il pas la description des non progresseurs publiés avec un test ELISA? La description de la partie présente à la surface du virus VIH nommé R7V

Professeur Jean-claude Lire la suite

Répondre
 
alain d Journaliste 19.05.2016 à 10h09

Cher monsieur, merci de votre lecture attentive.
En effet, les similitudes semblent frappantes.

Bien cordialement
Dr Alain Dorra

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir