Si « Le Généraliste » était paru en avril 1906 - Les samouraïs à l’origine de l’art dentaire au Japon

Si « Le Généraliste » était paru en avril 1906Les samouraïs à l’origine de l’art dentaire au Japon

Alain Létot
| 08.04.2016
  • Histoire

L’art dentaire au Japon est véritablement né au début du XVIIIe siècle. La profession dans les premiers temps était limitée à l’extraction des dents malades et à l’application d’appareils artificiels. Tout cela était naturellement fait d’après des méthodes anciennes, primitives, empiriques. On peut le voir par l’exemple de l’extraction : on faisait cette opération, alors très courante, avec le pouce et l’index, sans besoin d’instruments. Seulement dans les cas difficiles, on se servait d’une paire de pinces.

On avait recours aussi à un instrument ressemblant à une sorte de faucille et servant à détacher de la gencive la dent malade. Cet outil correspond à peu près à notre lancette. Après qu’on avait détaché les bords gingivaux, on faisait ordinairement le reste de l’opération avec le pouce et les autres doigts.

On se servait plus rarement pour l’extraction d’une baguette et d’un petit marteau. La baguette était en bois dur, avec une extrémité assez mince. On appliquait cette extrémité contre la dent et, avec le marteau, également en bois, on frappait quelques coups jusqu’à ce que la dent se détachât.

Les premiers dentistes ont été des cavaliers « samouraïs » qui ont abandonné la profession militaire pour la dentisterie ; quelques-uns parmi eux avaient même l’honneur d’appartenir au gouvernement. Le dentiste était donc, dans les premiers temps, bien estimé et respecté par le public. Dans la suite, la profession a été envahie par d’autres personnes, appartenant à des classes inférieures, ignorantes de tout ce qui concernait la profession, de sorte que celle-ci, en peu de temps, a perdu toute dignité.

(« Le Laboratoire », avril 1906)

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...4

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

[Sondage] Le syndicalisme médical et vous

Poing levé

Êtes-vous syndiqué(e) ? Pourquoi ce choix ? Qu'attendez-vous d'un syndicat ? Donnez votre avis en répondant à ce questionnaire ! Chargement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir