Cancer de la prostate : haro sur le PSA !

Cancer de la prostate : haro sur le PSA !

22.03.2016
  • Irm cancer prostate

Encore beaucoup trop de PSA prescrits ! Certes, les choses bougent, mais trop lentement selon la dernière publication de la Cnam dans le BEH de ce jour sur le dosage du l’antigène spécifique prostatique (PSA) pour détecter un cancer de la prostate et l’évolution de sa prise en charge. Entre 2012 et 2014, 62 % des hommes âgés de 50 à 69 ans et 68 % des hommes de plus de 75 ans ont réalisé au moins un dosage de PSA. Et la quasi-totalité de ces examens (88 %) est prescrite...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 25 Commentaires
 
Nicolas C Médecin ou Interne 25.03.2016 à 08h09

https://kce.fgov.be/sites/default/files/page_documents/KCE_Cancer_prostate_18HD.pdf

Répondre
 
EMMANUELLE B Médecin ou Interne 24.03.2016 à 11h56

En réalité comme pour d'autres recommandations , l'indication du dosage du psa entre 50 et 70 ans a été modifiée plusieurs fois depuis que je suis installée (10 ans ) et les dernières Lire la suite

Répondre
 
michel m Médecin ou Interne 24.03.2016 à 08h22

miM
avec un PSA à 4,30 j'ai eu un cancer localisé Gleason 8, je me doute de ce qui me serait arrivé si je n'avais pas été diagnostiqué et traité,alors le PSA, je le trouve utile.

Répondre
 
PHILIPPE B Médecin ou Interne 23.03.2016 à 21h30

Un médecin qui ne fera pas de dépistage aura quel moyen de défense face à un patient avec une découverte tardive d'adénocarcinome La caisse viendra nous défendre face aux tribunaux Lire la suite

Répondre
 
XAVIER JACQUES W Médecin ou Interne 23.03.2016 à 20h46

Il a fallu 66 pages pour....Noyer le PSA
autrement dit quand on ne sait pas ce que l'on veut on publie des pages et des pages pour ne rien conclure
Que d'argent dépensé pour une simple "réflexion Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...3

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... 5

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir