Si « Le Généraliste » était paru en mars 1902 - Recettes et secrets pour les maladies de femmes et filles

Si « Le Généraliste » était paru en mars 1902Recettes et secrets pour les maladies de femmes et filles

Alain Létot
| 21.03.2016
  • Histoire


Ces recettes sont extraites d'un manuscrit de Henri  de Soneenx, boulanger de profession, né à Verviers le 3 décembre 1650, mort à Namur le 27 octobre 1708.

Maladie de femmes et filles en travail d'enfant


« Si la femme qui travaille d'enfant tient en sa main la racine de basilique avec une plume d'hirondelle, elle enfantrat sans douleur abillement.

Si l'on ne peut avoir l'arrière fraix de femmes, il faut cuire la feuille d'armoisie avec farine d'orge et en faire cataplasme, luy appliquer sur nombril et cuisse, et lors que l'arrière fraix sera sorti le faut oster aussitôt.

Encor pour les femmes quy travaille d'enfants prendé racine de vervaine et le met sur la femme qui travaille, sa douleur amoindrirat et aurat bon repos et ferat du bien à l'enfant. (Elle) donne aussi du repos à ceux qui ne peuvent dormir. Si on lie laditte racine aux crains de cheval, il ne serat point las de travailler.

L'herbe artitique provocque les mois des femmes. Cette herbe cuite en vin leur ayde à accoucher les femmes jusqu'à l'enfant mort (l'enfant fût-il même mort).

La racine de hanebane autrement potelée, misse sur la cuisse gauche de la femme, et incontinent l'enfant sortira. Prenné garde de l'oster aussitôt que l'enfant est sorti car cela emouveroit trop la femme.

Autrement prenné la feuille de laurier et les machez et le mettez sur le nombril de la femme et incontinent serat délivrée sans grande douleur. »

Secret pour rendre les femmes fertille


« Prenné la verge d'un renard, et le génitoire droit d'iceluy, la matrice d'une lièvre, mastic, canelle, géroffle, pistache, de chacun une dragme, sucre fin une once ; mettez tous en poudre, que la femme en use les matin et les soir le temps que son terme durerat une dragme, puis son temps passez qu'elle habite avec son mary, ayant avant que se mettre au lict receu par em bas un parfum fait avec ambre jeaune en poudre, et que le mary se frotte le glan avec de la civette, se secré est infaillible. » 

Avis aux amateurs !

(La Chronique médicale, mars 1902)

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
NC

Les députés suppriment le numerus clausus et rétropédalent sur le stage obligatoire en désert

L'Assemblée nationale a approuvé mardi la suppression, pour la rentrée 2020, du numerus clausus qui limitait depuis 1972 le nombre d'étudiants admis en deuxième année de médecine. ...Commenter

Prise en charge de l'homéopathie : la HAS peut officiellement lancer son évaluation

Granules

Chargée l'été dernier par le ministère de la Santé de se prononcer sur le « bien-fondé des conditions de prise en charge et du... 2

Implants pelviens : l'Ansm renforce la surveillance et les contrôles

Pelvis

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ne lâche pas l'affaire ! Elle vient d'informer qu'elle... Commenter

Gastro-entérologie LE SYNDROME DE CHILAÏDITI Abonné

Cliché 1

Le signe et le syndrome de Chilaïditi sont des entités rares et secondaires à une interposition colique entre le foie et le diaphragme... Commenter

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir