Négociations : la CSMF pose quatre conditions sans lesquelles elle ne signera pas

Négociations : la CSMF pose quatre conditions sans lesquelles elle ne signera pas

17.03.2016
  • ortiz

Le week-end dernier la CSMF était réunie en assemblée générale, l’occasion d’élaborer des propositions pour la convention qui ont été présentées ce jeudi en conférence de presse.

Dans l’esprit, rien de bien différent des propositions communes concoctées par les cinq syndicats de médecins libéraux, dont la CSMF, début février. Mais, dans les faits, le syndicat monte le ton et brandit déjà certaines demandes non négociables, sous peine de ne pas signer la convention.

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
pierre b Médecin ou Interne 19.03.2016 à 12h59

Une consultation longue c'est une consultation qui dure, donc sa definition doit se baser sur le temps passé, au-delà de 15 mm, de la psy, ou plusieurs motifs ou bien de l'administratif etc etc au Lire la suite

Répondre
 
CHRISTOPHE D Médecin ou Interne 18.03.2016 à 12h49

ca avance

Répondre
 
THIERRY C Médecin ou Interne 17.03.2016 à 19h39

nous voila rassurés d'avoir un syndicat qui n'accepte pas la baisse du tarif de la consultation
bravo pour cette position courageuse et pleine d'ambition

Répondre
 
BERNARD L Médecin ou Interne 17.03.2016 à 23h03

Sacré Thierry, c'est bien vu çà mon gars!

Répondre
 
Patrick P Médecin ou Interne 18.03.2016 à 10h27

Thierry président, Thierry président.....

Répondre
 
jean marc p Médecin ou Interne 17.03.2016 à 19h19

Si nous cotisons à un syndicat, il faudra que ce syndicat défende réellement la profession .
Nos verrons vite !

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 17.03.2016 à 21h15

Tu peux cesser sur le champ, cher confrère !

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 12

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 2

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir