Entente préalable sur des hypocholestérolémiants : la cnamts persiste et signe, au grand dam de la CSMF

Entente préalable sur des hypocholestérolémiants : la cnamts persiste et signe, au grand dam de la CSMF

10.03.2016
  • ortiz

« Déni de démocratie » ! La CSMF ne décolère pas après la décision de la cnamts de maintenir la mise sous entente préalable des prescriptions de certains traitements hypocholestérolémiants. Dans une décision rendue mercredi, le Conseil d’Etat a pourtant annulé la décision de l’UNCAM prise en septembre 2014 concernant la rosuvastatine et l’ézétimibe.

On se souvient qu’à l’époque, la décision de l’Uncam avait provoqué une vive polémique. Celle-ci avait été critiquée...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 14 Commentaires
 
GILBERT I Médecin ou Interne 24.04.2016 à 19h33

cette ep n'est qu'une check liste de l'amm, cela vous pose un probleme? d'autant qu'une ordo sur six seulement est suivie........

Répondre
 
Marc B Médecin ou Interne 14.03.2016 à 17h19

comportement mafieux de la CPAM

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 11.03.2016 à 09h43

Une entente préalable ? Pourquoi pas ? C'est payé combien ?

Répondre
 
PHILIPPE G Médecin ou Interne 11.03.2016 à 07h32

Personne n'empeche un medecin de se deconventionner
Mais le manque de courage et la peur de perdre ses revenus assures par la cnam fort genereuse collectivement est plus fort que tout dommage
Et Lire la suite

Répondre
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 10.03.2016 à 23h13

il faut rappeler que le directeur de la cnam a droit de publier des decrets au journal officiel, sans controle du minisrtere de la santé , ni des parlementaires. cela s"appelle simplement du Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 11.03.2016 à 13h19

Peut-être pas du fascisme, mais quelque chose qui se pratique dans les pays "collectivistes". Mais c'est vrai que la démocratie est assez malmenée là où il y a ce qu'on appelle pudiquement des Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Harcèlement

86 % des internes victimes de sexisme, 1 sur 10 de harcèlement sexuel

L’heure est à la dénonciation des comportements sexistes et du harcèlement, mais les internes en médecine n’ont pas attendu l’affaire Weinstein pour s’en préoccuper. En septembre dernier, l...4

Thyrofix, une cinquième spécialité à base de lévothyroxine disponible dès décembre

Pharmacie

Après le Lévothyrox, l’Euthyrox, la L-Thyroxin Henning, et L-Thyroxine Serb en gouttes voilà le Thyrofix. Dans un communiqué publié ce... 6

Le Sénat a peu retouché le PLFSS 2018 qui sera soumis au vote mardi

Sénat

En attendant le vote solennel de mardi, les sénateurs ont bouclé l'examen en première lecture du projet de loi de financement de la... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir