Cancer colorectal : nouvelle campagne pour promouvoir le dépistage

Cancer colorectal : nouvelle campagne pour promouvoir le dépistage

06.03.2016

Dix mois après la mise en place du nouveau test de dépistage du cancer colo-rectal, l’Institut national du cancer (INCA), le ministère de la Santé, l’Assurance maladie et l’INVS lancent la mobilisation générale à partir de ce lundi pour sensibiliser les personnes âgées de 50 à 74 ans sur l’importance du dépistage. A l’occasion de « Mars bleu », il s’agit, du 7 au 30 mars, de rappeler au grand public que le cancer colorectal touche 43 000 personnes en France chaque année, que c’est le deuxième cancer le plus meurtrier mais que, s'il est détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10.

Occasion aussi de faire la promotion du nouveau test immunologique de recherche de sang dans les selles. Entre le mois de mai 2015 et mars 2016, plus de 2 millions de personnes ont déjà réalisé le test. Depuis début 2016, le rythme s’intensifie avec une moyenne de tests reçus au laboratoire d’analyse de l’ordre de 85 000 par semaine. Et les autorités sanitaires estiment que les généralistes jouent le jeu : en effet, entre le mois d’avril 2015, date d’ouverture des commandes sur le site pro ameli.fr, et le début du mois de mars 2016, plus de 47 500 médecins ont commandé des tests.

Concrètement, la campagne médiatique organisée à partir de lundi 7 mars joue sur la simplicité du geste de dépistage au regard de l’enjeu. Différentes scènes courtes reprennent des réflexes de protection de la vie quotidienne, qui peuvent sauver la vie. Cette campagne télévisée, un spot de 20 secondes, sera diffusée sur les chaînes hertziennes, une sélection de chaînes de la TNT, du câble et du satellite ainsi que sur une sélection de chaînes des DOM
.
Quelques jours plus tard, un spot radio prendra le relais. Très court, il rappellera à partir du 12 mars les enjeux de ce dépistage par rapport au geste simple que représente le test.
Enfin un tutoriel reprend, sur un ton humoristique, les étapes du mode d’emploi du test pour accompagner les patients et les convaincre de sa simplicité. Il est accessible via la rubrique dédiée du site e-cancer, sa page Facebook et sa chaîne Youtube.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bonis

Les portraits de l'été Première interne à avoir choisi la MG en 2018, Délia Bonis, médecin de famille par vocation

Certains se découvrent une vocation sur le tard. Pour Délia Bonis, interne à Toulouse, et lauréate du prix spécial du Jeune généraliste remis le 20 juin dernier, le désir de médecine générale...5

Les portraits de l'été Qui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Dr Mus

Avec ses lunettes noires d’intello vissées sur le nez et sa gueule d’interne pas tout à fait sorti de l’adolescence, le YouTubeur « Dr Mus... Commenter

Le parcours en BD d’un interne Védécé : « L’arrivée à l’hôpital fut une douche froide »

VDC

La bande dessinée « Vie de Carabin » relate avec humour les études de médecine de son auteur anonyme, Védécé. Aujourd’hui interne, il... 9

Oganisation des soins TRAVAILLER BEAUCOUP ET TARD NUIT AU DÉPISTAGE Abonné

dépistage oc sensor

Il existe un lien entre l'horaire de consultation et la prescription des dépistages. Cet article du Jama démontre que les consultations... Commenter

Infectiologie SANTÉ DES VOYAGEURS 2019 Abonné

Vue d'avion

Comme chaque année, le BEH met à jour ses préconisations sur la santé des voyageurs. Vaccins classiques et spécifiques, chimioprophylaxie... Commenter

A découvrir