Excisions "minimalistes" : polémique aux Etats-Unis autour de la prise de position de deux gynécologues de Cleveland

Excisions "minimalistes" : polémique aux Etats-Unis autour de la prise de position de deux gynécologues de Cleveland

23.02.2016

Deux gynécologues américains viennent de relancer de manière inattendue la polémique sur les excisions. Dans un récent article, les Drs Kavita Shah Arora et Allan J. Jacobs soutiennent que des excisions "minimalistes" permettant de respecter les traditions culturelles sans mettre en danger la santé des femmes, devraient être tolérées. "Nous ne disons pas que les interventions sur les organes génitaux de la femmes sont souhaitables, mais plutôt que certaines...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
dominique b Médecin ou Interne 24.02.2016 à 18h09

C'est comme la circoncision, ça devrait pas être autorisé chez les mineurs !

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 24.02.2016 à 00h45

Traditions peut-être, culturelles sûrement pas. La culture enrichit l'esprit, elle ne mutile pas le corps.

Répondre
 
CYRILLE V Médecin ou Interne 23.02.2016 à 22h34

Ces traditions qui conduisent les parents à être fiers de mutiler leurs enfants devraient être considérées comme des crimes contre l'humanité

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 23.02.2016 à 21h07

MINIMALISTE ?je voudrais , que l'on m'explique......MAXI trauma , pour MINI intervention ? faut pas délirer..mais ,c'est vrai qu' USA ,ce peut être un bon créneau

Répondre
 
michel a Médecin ou Interne 23.02.2016 à 19h35

à l'âge de 13 ans, ma fille m'a révélé qu'elle avait considéré comme une grande chance qu'on ne lui ait pas fait percer les oreilles, et que si on l'avait fait pendant qu'elle était un petit enfant, e Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 23.02.2016 à 21h03

l'ablation du gland , vous la souhaitez?

Répondre
 
CYRILLE V Médecin ou Interne 23.02.2016 à 22h31

Ce sont deux spécialistes de Cleveland ou de crève-gland ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...11

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 3

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir