Si « Le Généraliste » était paru en février 1927 - Le traitement des métrorragies par… l'anisette ou l'absinthe

Si « Le Généraliste » était paru en février 1927Le traitement des métrorragies par… l'anisette ou l'absinthe

19.02.2016
  • Histoire



Chez les Mauresques d'Alger, le traitement des métrorragies dyscrasiques, par dysfonctionnement glandulaire (métro ou ménorragies de la ménopause) par l'anisette, donne, paraît-il, de très brillants résultats. L'anisette employée est de l'anisette forte, sans sucre, à 50 % d'alcool (anisette d'Espagne).

La conduite à tenir est la suivante : mettre dans le vagin tous les jours un tampon de coton, largement imbibé de solution aqueuse d'anisette ordinaire ; ce qu'on pourrait vulgairement appeler « une bonne purée », et voilà, rien d'autre à faire ; résultat certain. (Dr Emile Pouget, d'Alger)


Vers 1904, alors que j'exerçais dans le Haut Jura, j'eus l'occasion de voir une semblable thérapeutique employée avec succès dans un village non loin de Pontarlier où je fus appelé pour une hémorragie post-abortum. Je n'eus rien à faire car la malade était guérie lorsque j'arrivai, et guérie, m'a-t-on dit, par un remède d'une vieille matrone du voisinage. On avait appliqué, « en attendant le médecin », un vieux chiffon (convenablement sale, bien entendu), imbibé d'une bonne « purée » d'absinthe dans la cavité vaginale. On ne me permit pas d'examiner la malade, « de peur que le sang ne revienne », car il était prescrit de laisser le pansement en place plusieurs heures. Une huitaine de jours après, j'eus des nouvelles de la malade qui, complètement guérie, vaquait à toutes ses occupations.

J'ai lu, d'autre part, dans je ne sais plus quel journal médical, la relation d'un fait analogue arrivé à un confrère. Mais cette fois le traitement était plus corsé : on avait bourré la cavité vaginale d’une parturiente avec de la « fiente de porc ». Même excellent résultat.

Le processus thérapeutique ne peut être, dans tous ces cas et dans de bien plus grotesques encore, autre qu'un phénomène d'autosuggestion. Je pense que l'idée de la guérison, implantée (grâce, surtout, à la bizarrerie du procédé) dans le psychisme d'un esprit simple, qui l'accepte sans discuter, est capable de provoquer le réflexe nerveux nécessaire à produire une vasoconstriction énergique, laquelle suffit, dans les cas relatés, non seulement à juguler l'hémorragie, mais encore à empêcher la propagation de l'infection.

L'étude sérieuse des guérisons merveilleuses obtenues par les artifices les plus étranges, depuis Esculape jusqu'à nos modernes guérisseurs, ne permet pas la négation pure et simple de toutes ces guérisons, mais nous amène infailliblement à en chercher la véritable cause dans la puissance psycho-psychologique de la suggestion. (Dr Maurice Cantenot, de Dijon)


(« La Chronique Médicale », février 1927)

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Mus

Les portraits de l'été Qui est le Dr Mus, l'interne en "med-gé" aux 40 000 abonnés sur YouTube ?

Avec ses lunettes noires d’intello vissées sur le nez et sa gueule d’interne pas tout à fait sorti de l’adolescence, le YouTubeur « Dr Mus » (qui se réfugie derrière son pseudo pour rester anonyme)...Commenter

Le parcours en BD d’un interne Védécé : « L’arrivée à l’hôpital fut une douche froide »

VDC

La bande dessinée « Vie de Carabin » relate avec humour les études de médecine de son auteur anonyme, Védécé. Aujourd’hui interne, il... 6

Les portraits de l'été À Nice, le Dr Adriaan Barbaroux veut aiguiser l’esprit critique des internes

Barbaroux

Le Dr Adrien Barbaroux a été récompensé du prix Formation-Recherche, jeudi 20 juin dernier, lors de la cérémonie des Grands Prix du... Commenter

Oganisation des soins TRAVAILLER BEAUCOUP ET TARD NUIT AU DÉPISTAGE Abonné

dépistage oc sensor

Il existe un lien entre l'horaire de consultation et la prescription des dépistages. Cet article du Jama démontre que les consultations... Commenter

Infectiologie SANTÉ DES VOYAGEURS 2019 Abonné

Vue d'avion

Comme chaque année, le BEH met à jour ses préconisations sur la santé des voyageurs. Vaccins classiques et spécifiques, chimioprophylaxie... Commenter

A découvrir