Si « Le Généraliste » était paru en février 1926 - Comment a été embaumé le corps de Lénine

Si « Le Généraliste » était paru en février 1926Comment a été embaumé le corps de Lénine

Alain Létot
| 17.02.2016
  • Histoire

Nous venons d’apprendre que c’est le Pr Vorobiev qui a procédé à l’embaumement du corps de Lénine, d’après le procédé du Pr Melnikov-Rasvedenkov en y apportant quelques modifications. Cet embaumement a été fait en deux temps : immédiatement après sa mort, le Pr Abricossov a été chargé de conserver le corps pendant six jours, délai qui a été ensuite prolongé jusqu’à un mois.

À ce moment, le Pr Vorobiev (de Kharkov) constata deux sortes de modification du corps : d’une part, putréfaction naturelle et, d’autre part, momification. Cette dernière était surtout apparente sur le visage et sur la tête.

L’autopsie pratiquée empêcha les opérations d’injections intravasculaires et il a fallu recourir à un autre procédé.

Les parties desséchées du corps étaient d’abord soumises à l’action de l’eau ordinaire, puis d’un mélange d’eau et d’acide acétique faible, enfin d’eau oxygénée. Les gaz de décomposition de cette dernière attaquant les éléments cellulaires en facilitaient l’accès à la glycérine et à l’acétate de potasse.

L’idée directrice des embaumeurs consistait à conserver le cadavre sans dessiccation. L’acétate de potasse, sel excessivement hygroscopique, était indiqué. Afin de lui permettre de pénétrer profondément dans les tissus, des incisions profondes ont été effectuées un peu partout : après quoi, le corps fut imbibé d’alcools, de glycérine, de formaline, tous ces corps contenant de l’acétate de potasse en solution.

Comme résultat de ce traitement, on a pu observer une entière disparition des taches parcheminées et aussi que les tissus du corps ne se distinguent nullement des tissus normaux.

(Gazette hebdomadaire des Sciences médicales de Bordeaux, février 1926)

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...Commenter

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir