Si « Le Généraliste » était paru en février 1926 - Comment a été embaumé le corps de Lénine

Si « Le Généraliste » était paru en février 1926Comment a été embaumé le corps de Lénine

Alain Létot
| 17.02.2016
  • Histoire

Nous venons d’apprendre que c’est le Pr Vorobiev qui a procédé à l’embaumement du corps de Lénine, d’après le procédé du Pr Melnikov-Rasvedenkov en y apportant quelques modifications. Cet embaumement a été fait en deux temps : immédiatement après sa mort, le Pr Abricossov a été chargé de conserver le corps pendant six jours, délai qui a été ensuite prolongé jusqu’à un mois.

À ce moment, le Pr Vorobiev (de Kharkov) constata deux sortes de modification du corps : d’une part, putréfaction naturelle et, d’autre part, momification. Cette dernière était surtout apparente sur le visage et sur la tête.

L’autopsie pratiquée empêcha les opérations d’injections intravasculaires et il a fallu recourir à un autre procédé.

Les parties desséchées du corps étaient d’abord soumises à l’action de l’eau ordinaire, puis d’un mélange d’eau et d’acide acétique faible, enfin d’eau oxygénée. Les gaz de décomposition de cette dernière attaquant les éléments cellulaires en facilitaient l’accès à la glycérine et à l’acétate de potasse.

L’idée directrice des embaumeurs consistait à conserver le cadavre sans dessiccation. L’acétate de potasse, sel excessivement hygroscopique, était indiqué. Afin de lui permettre de pénétrer profondément dans les tissus, des incisions profondes ont été effectuées un peu partout : après quoi, le corps fut imbibé d’alcools, de glycérine, de formaline, tous ces corps contenant de l’acétate de potasse en solution.

Comme résultat de ce traitement, on a pu observer une entière disparition des taches parcheminées et aussi que les tissus du corps ne se distinguent nullement des tissus normaux.

(Gazette hebdomadaire des Sciences médicales de Bordeaux, février 1926)

 

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dépakine: audience préliminaire au TGI de Paris

L'association de défense des victimes de la Dépakine et le laboratoire Sanofi ont aiguisé leurs arguments mercredi lors d'une audience au tribunal de grande instance de Paris, première étape de l...Commenter

Les MICI gagnent du terrain surtout dans les pays nouvellement industrialisés

Mici

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sont des pathologies du 21ème siècle, indique clairement Le Lancet du 16... 1

Feu vert sur les vaccins obligatoires : en commission, les députés médecins montent au créneau

.

Ça devrait passer lors de l'examen du PLFSS dans l'hémicycle la semaine prochaine. Mais pas forcément comme une lettre à la poste… Les déput... 5

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir