Si « Le Généraliste » était paru en février 1926 - Comment a été embaumé le corps de Lénine

Si « Le Généraliste » était paru en février 1926Comment a été embaumé le corps de Lénine

Alain Létot
| 17.02.2016
  • Histoire

Nous venons d’apprendre que c’est le Pr Vorobiev qui a procédé à l’embaumement du corps de Lénine, d’après le procédé du Pr Melnikov-Rasvedenkov en y apportant quelques modifications. Cet embaumement a été fait en deux temps : immédiatement après sa mort, le Pr Abricossov a été chargé de conserver le corps pendant six jours, délai qui a été ensuite prolongé jusqu’à un mois.

À ce moment, le Pr Vorobiev (de Kharkov) constata deux sortes de modification du corps : d’une part, putréfaction naturelle et, d’autre part, momification. Cette dernière était surtout apparente sur le visage et sur la tête.

L’autopsie pratiquée empêcha les opérations d’injections intravasculaires et il a fallu recourir à un autre procédé.

Les parties desséchées du corps étaient d’abord soumises à l’action de l’eau ordinaire, puis d’un mélange d’eau et d’acide acétique faible, enfin d’eau oxygénée. Les gaz de décomposition de cette dernière attaquant les éléments cellulaires en facilitaient l’accès à la glycérine et à l’acétate de potasse.

L’idée directrice des embaumeurs consistait à conserver le cadavre sans dessiccation. L’acétate de potasse, sel excessivement hygroscopique, était indiqué. Afin de lui permettre de pénétrer profondément dans les tissus, des incisions profondes ont été effectuées un peu partout : après quoi, le corps fut imbibé d’alcools, de glycérine, de formaline, tous ces corps contenant de l’acétate de potasse en solution.

Comme résultat de ce traitement, on a pu observer une entière disparition des taches parcheminées et aussi que les tissus du corps ne se distinguent nullement des tissus normaux.

(Gazette hebdomadaire des Sciences médicales de Bordeaux, février 1926)

 

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir