Si « Le Généraliste » était paru en février 1920 - L’iatrium des médecins grecs

Si « Le Généraliste » était paru en février 1920L’iatrium des médecins grecs

Alain Létot
| 13.02.2016
  • Histoire

On se tromperait, si on se représentait la demeure d’un médecin grec comme celle d’un médecin de nos jours. Au temps d’Hippocrate et aux époques voisines, il y avait un local, destiné à la pratique d’un grand nombre d’opérations, contenant les machines et les instruments nécessaires. Ce local, qui était en même temps une pharmacie, se nommait iatrium.

Les hippocratiques avaient un iatrium ; les médecins d’Athènes également, ce qui est prouvé par le passage suivant de Platon : « Les aides esclaves, qu’ont les médecins, traitent généralement les esclaves, soit dans les visites qu’ils font en ville, soit dans l’iatrium ». Selon Timée, Aristote aurait renoncé à un iatrium de grande valeur.

Dans « L’Officine du Médecin », Hippocrate fait mention des instruments, de la lumière naturelle ou artificielle, des bandes, des compresses, des attelles, du banc destiné à recevoir les malades ayant une fracture ou une luxation, de l’entaille transversale pratiquée dans le mur pour y introduire l’extrémité d’une planche, etc. Il y avait des échelles, en haut desquelles on plaçait les patients présentant une luxation du membre inférieur ; la traction lente était opérée au moyen d’un panier rempli de cailloux et fixé en bas du membre par un lien assez long. Il y avait un portique, en haut duquel on pendait le malade par les pieds ; le médecin ou son aide se suspendait alors dans le vide au tronc, pour réduire quelque vieille luxation.

C’était là des moyens quelque peu brutaux ; mais on n’avait pas alors de chloroforme, et on ignorait la chirurgie osseuse des membres ou des articulations.

(Dr L. Pron, d'Alger, dans « La Chronique médicale », février 1920)

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Visite à domicile

À Niort, quatre médecins lancent un service de visite à domicile

À Niort (Deux-Sèvres), deux médecins en activité et deux jeunes confrères sur le point de présenter leur thèse, ont lancé lundi 21 janvier l'association « SOS Niort 79 », pour répondre aux demandes...5

L'aspirine en prévention primaire : le Jama pointe les risques de saignements majeurs

Aspirine

Un nouveau travail, publié par le Jama, montre qu'en prévention primaire, les bénéfices cardiovasculaires de l'aspirine sont contrebalancés... Commenter

La téléconsultation permet aux patients chroniques de voir plus souvent leur médecin traitant selon une étude

.

La téléconsultation dans le cadre du parcours de soins est remboursée depuis le 15 septembre dernier mais cette pratique est encore à la... 1

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir