À Sens, SOS au secours des patients sans médecin traitant

À Sens, SOS au secours des patients sans médecin traitant

09.02.2016
  • Dr. Jean-Luc Dinet

À situation exceptionnelle, partenariat inédit. Depuis le début de l’année, Sens expérimente un nouveau dispositif en coopération avec SOS médecins pour pallier le manque de généralistes. Un jour par semaine, les médecins volontaires de l’association abandonnent, à tour de rôle, le soin inopiné pour s’occuper de la partie traitante de patients. « On a récupéré des personnes qui n’ont pas vu de médecin traitant depuis parfois plusieurs années », rapporte le Dr Jean-Luc...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
marie-jeanne D Médecin ou Interne 20.04.2016 à 21h20

Ah! Et quand nous recevons de nouveaux patients dont les medecins partent en retraite, ce qui arrive de plus en plus souvent ( notre moyenne d'àge est de 55 ans?) celà n'est il pas chonophage? Nous Lire la suite

Répondre
 
yannick j Médecin ou Interne 17.04.2016 à 09h58

Première consultation chronophage, c'est certain.
Et pour 23 balles. On s'étonne du manque de vocations....

Répondre
 
JEAN MARC M Médecin ou Interne 09.02.2016 à 19h42

pas très sympa le coup du renouvellement sur un coin de table
il est claire que la fréquence de renouvellement va se trouver modifiée
les ordos valable un an vont fleurir: pas le choix car pas de Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 09.02.2016 à 23h11

Sans vouloir être désobligeante, il m'est arrivé de renouveler des ordonnances à la campagne sans même m'appuyer sur un coin de table.... vu qu'elle était maculée de crottes de poules et de canards Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

vaccins

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit... 2

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... 11

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir