Subutex® : prison avec sursis, mais interdiction d'exercer pour le médecin généraliste mosellan

Subutex® : prison avec sursis, mais interdiction d'exercer pour le médecin généraliste mosellan

11.01.2016
  • subu

Finalement, le Dr Jacques Furlan, ancien maire de Hombourg-Haut n'ira pas en prison, mais il demeure interdit d'exercice. Ce médecin généraliste mosellan accusé d'avoir alimenté un trafic de Subutex® a en effet été condamné lundi à Sarreguemines à deux ans de prison avec sursis et deux années d'interdiction d'exercer son métier. C'est un peu moins que ce qu'avait réclamé la procureur lors de l'audience fin novembre : trois ans de prison dont deux avec sursis, 50.000 euros d'amende et...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 10 Commentaires
 
CHRISTOPHE L Médecin ou Interne 21.01.2017 à 18h20

L'hypocrisie totale des autorités de santé et de l'ordre des médecins, qui ne savent plus comment résoudre le problème de la toxicomanie. Il y a bien incompatibilité entre la plupart des patients Lire la suite

Répondre
 
DOMINIQUE C Médecin ou Interne 29.01.2016 à 13h06

je pense qu il faut parler clair, comment en est on arrivé là?
on a délégué la prise en charge de la toxicomanie en medecine de ville , mais tous les medecins généralistes sont ils formés et armés Lire la suite

Répondre
 
ERICK D Industrie Pharmaceutique 17.01.2016 à 17h36

le problème est que la plupart des médecins ne désirent pas recevoir ce type de patient, aussi dans une ville seul un ou deux médecins prennent en charge ce type de patients (même si dans ce cas le Lire la suite

Répondre
 
JEAN LOUIS I Médecin ou Interne 12.01.2016 à 15h30

Angoulême 2007 : 700.000 euros de fraudes sur 3 ans (Subutex + CMU, surfacturations...etc..) = suspension de 5 ans, 100.000 euros d'amende, et rien pour les pharmaciens du coin, tous complices.... Lire la suite

Répondre
 
jonathan p Autre 12.01.2016 à 11h08

Ce médecin, je pense, sert de bouc émissaire tout simplement, même si 25.000 ordonnances de subutex, c'est énorme; et je pense que 285 patients pour un seul médecin, c'est beaucoup trop; je pense que Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... Commenter

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir