Si « Le Généraliste » était paru en 1834 - Le médecin n'abandonne jamais son malade !

Si « Le Généraliste » était paru en 1834Le médecin n'abandonne jamais son malade !

Alain Létot
| 10.01.2016
  • Histoire

Une erreur très répandue est celle qui consiste à dire, en racontant la triste situation d’un malade : « Les médecins l’ont abandonné » ou bien : « Tel malade s’est rétabli, mais les médecins l’avaient abandonné ! » Ceci est plus qu’une injustice, c’est presque une insulte au ministère du médecin.

Le médecin n’abandonne jamais un malade ; son empressement, son dévouement augmentent en même temps que le danger. Plus le péril est grand, plus le médecin est fidèle à son poste. Cette assertion, arrivée à l’état de formule consacrée, a été recueillie  de la lèvre des empiriques, des donneurs de conseils en train de raconter une cure à sensation. On voit d’ici les effets produits par cette phrase : les médecins l’avaient abandonné mais nous avons fait tel remède. Par exemple, la médecine Leroi, ou les pilules de Blancard, ou l’ambrette purgative, ou l’essence de marrons d’Inde, ou l’un des vingt-cinq élixirs qui, tous, guérissent la goutte… Que sais-je encore ? Lisez la quatrième page des journaux et le malade est comme miraculeusement revenu à la santé ! Répétons encore une fois que c’est là une grande erreur, un grossier préjugé : LE MÉDECIN N’ABANDONNE JAMAIS SON MALADE !

(Elie Pauc, dans sa thèse de médecine publiée à Montpeller en 1834)

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Secret médical : un assureur lui réclame des infos après un décès, le généraliste lui rappelle la loi

Jusqu'où iront les assurances pour obtenir des informations confidentielles sur leurs assurés ? Le Dr Adrian Combot, généraliste à Lannilis (Finistère), se bat depuis plusieurs semaines avec la...8

Le tétanos a tué 8 personnes en France entre 2012 et 2017

Tétanos

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) revient sur les cas de tétanos en France entre 2012 et 2017. Il indique que 35 cas ont été... Commenter

Grippe : la moitié des professionnels de santé ne sont pas vaccinés, les généralistes sauvent l’honneur

Vaccination grippe

Ces chiffres ne vont pas faire plaisir à la ministre de la Santé. D’après l’enquête Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH)... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir