Si « Le Généraliste » était paru en décembre 1896 - Les chanteurs, l'alcool et le tabac

Si « Le Généraliste » était paru en décembre 1896Les chanteurs, l'alcool et le tabac

Alain Létot
| 24.12.2015
  • Histoire



Le Dr Lennox Browne, voulant savoir si les chanteurs pouvaient user impunément d'alcool et de tabac, a interrogé les plus illustres artistes et voici quels ont été les résultats de son enquête.

Sur les 370 correspondants, à la question : « Avez-vous l'habitude de prendre des stimulants alcooliques ? », 213 répondirent oui, 101 non, 41 quelquefois et 25 rarement.
Nombre de chanteurs célèbres font usage en chantant, soit d'une boisson spéciale, soit de pastilles et bien des gens voient dans cette pratique le secret de leur voix et la cause de leur succès.

¶M. Lennox Browne s'est préoccupé du fait pour plusieurs.

Il nous rapporte que la Malibran prenait souvent un mélange de bière, de vin de Bourgogne blanc ou de rhum très sucré. Un jour que le baron de Trémond lui demandait quel breuvage elle allait prendre, aussitôt la chanteuse lui met à la bouche et lui fait boire de force le contenu d'une tasse qu'elle tenait à la main : c'était un atroce mélange de miel, d'eau d'orge et d'extrait de goudron.

Caroline Bauër devait chanter pour le bénéfice d'un artiste nommé Dolle, mais un enrouement subit la met hors d'état d'émettre un son. Il va falloir rembourser la location et l'argent est déjà en grande partie dépensé. On juge de l'embarras du pauvre diable. Heureusement, il possède la recette d'un spécifique pour les maux de gorge ; il le prépare et le présente à la chanteuse qui l'avale d'un trait. Le spécifique était composé d'un quart de pinte de bière chaude dans laquelle il avait fait fondre une chandelle de suif, une belle chandelle de quatre (comme disaient nos grands-mères) et la Bauër retrouva la voix.

Quant à l'usage du tabac, voici ce qui a été répondu au questionnaire. Sur 380 chanteurs, 190 fument, 118 ne fument pas, 39 fument parfois et 33 fument rarement ;

(La Chronique médicale, décembre 1896)


Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 25.12.2015 à 19h00

cigarettes, whisky et p'tites pépés.......

Répondre
 
JEAN MARIE M Médecin ou Interne 25.12.2015 à 15h26

En 1975 (que c'est loin tout ça!) j'allai écouter Alfred Deller à Royaumont. A l'époque, il n'y avait pas de restriction à l'usage du tabac et, d'autre part, à Royaumont, pendant l'entracte, les Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... Commenter

Plan d'investissement, PLFSS : la semaine des bonnes et des mauvaises nouvelles pour la santé

.

Ce sera la semaine de toutes les annonces financières, y compris pour la santé. Le grand plan d'investissement de 50 milliards d'euros,... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir