En Ile-de-France, la moitié de l'activité des urgences se fait aux heures de la PDS

En Ile-de-France, la moitié de l'activité des urgences se fait aux heures de la PDS

10.12.2015
  • urgences

Selon un rapport dévoilé mercredi par l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, les urgences de la région assurent presque 50% de leur activité lors des horaires de permanences des soins ambulatoires. Au total, en 2014, "près de 3,8 millions de personnes ont consulté" dans un des 129 services d'urgences franciliens (publics et privés), précise la préface du rapport. Réalisé sous la coordination du docteur Mathias Wargon, chef de service des urgences de l'hôpital Saint...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
Laurent S Médecin ou Interne 21.02.2016 à 00h18

Une véritable urgence ne choisit pas son heure. Or les horaires d'ouverture des cabinets médicaux représentent 50% du temps en semaine et 100% le w-e. Au total, les horaires de PDSA recouvrent donc Lire la suite

Répondre
 
michel a Médecin ou Interne 20.02.2016 à 23h39

Les services d'urgence sont à la médecine ce que mcdonald's est à la gastronomie.. 13700 DRMA

Répondre
 
JEAN MARC M Médecin ou Interne 11.12.2015 à 20h31

et quel pourcentage de ces patients consultant aux urgences aurait simplement pu attendre de voir leur médecin traitant ?...
Urgences ressenties ....quelle éducation apporter à nos concitoyens pour Lire la suite

Répondre
 
FRANCOIS R Médecin ou Interne 11.12.2015 à 01h53

L heure est venue de réguler l accès à l hôpital via un numéro adjoint au 15 qui devrait être le 116 et pas 116117 pourquoi embrouiller l esprit des gens avec un 6 chiffres complexe alors que nous Lire la suite

Répondre
 
ANDRE R Médecin ou Interne 10.12.2015 à 22h23

"Docteur, je suis allé aux urgences car je savais que j'aurais la radio et la prise de sang". Le sens clinique du généraliste est manifestement moins vendeur dans un XXIème siècle technologique. Qui d Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir