Subutex : à Sarreguemines, le procès d'un généraliste de Hombourg-Haut

Subutex : à Sarreguemines, le procès d'un généraliste de Hombourg-Haut

30.11.2015
  • Hombourg-Haut

L'affaire avait ému tout le canton lorsqu'elle avait éclaté à l'automne 2013. Le procès d'un médecin de Hombourg-Haut (Moselle), ancien maire de la ville, soupçonné d'avoir délivré de manière trop complaisante des milliers d'ordonnances de Subutex, s'est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines.

"On veut que je serve d'exemple et que les autres médecins aient peur et ne prescrivent plus de Subutex", a estimé le Dr Jacques Furlan à la barre,...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 13 Commentaires
 
Pierre V Médecin ou Interne 01.12.2015 à 17h45

Au delà de l'aspect judiciaire de cette affaire, une réflexion sur ces prescriptions atypiques de substitution aux opiacés permettrait de comprendre si cet accès de bas seuil a eu un impact positif Lire la suite

Répondre
 
Pierre V Médecin ou Interne 01.12.2015 à 16h06

Les prescriptions atypiques comme celles de notre confrère Alsacien, au delà de l'aspect légal, nécessitent une réflexion qui doit être menée au niveau local. Ces prescriptions équivalent à un bas Lire la suite

Répondre
 
THIERRY C Médecin ou Interne 01.12.2015 à 09h17

Difficilement défendable....

Répondre
 
M Médecin ou Interne 01.12.2015 à 07h43

A priori il s agit de 25000 boîtes et pas ordonnances chez ce confrère connu pour prescrire du sub et donc drainant certains patients...atypique connue de longue date par la cpam...notre confrère se Lire la suite

Répondre
 
STEPHANE K Médecin ou Interne 30.11.2015 à 22h29

Ça fait 40 à 50 ordonnances de Subutex par jour !!

Répondre
 
beatrice g Médecin ou Interne 14.12.2015 à 16h38

pas mal , ce calcul en effet , et pourquoi pas avant : comment cela a t'il pu arriver ?

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir