Si  « Le Généraliste » était paru en novembre 1898 - De l’utilité du cinématographe en médecine

Si  « Le Généraliste » était paru en novembre 1898De l’utilité du cinématographe en médecine

Alain Létot
| 27.11.2015
  • histoire



 

Le « Medical Press », au dire du « Journal de Médecine de Paris » annonce que Doyen a fait une démonstration à la Société clinique d’Édimbourg sur les avantages du cinématographe appliqué à la médecine.

Il avait projeté sur un écran une série de photographies animées reproduisant les diverses phases d’une opération chirurgicale ; et le temps employé à la projection a été approximativement celui que le chirurgien a mis pour réaliser son opération.

La démonstration a été faite pour établir l’utilité du cinématographe dans l’enseignement de la médecine opératoire, ainsi que nous l’avons indiqué nous-même il y a plusieurs mois déjà. Il est certain, ajoute le journal anglais, que ceci ouvre une nouvelle voie aux éducateurs de la jeunesse. On pourrait, fait spirituellement remarquer le rédacteur, y ajouter un phonographe qui recueillerait les exclamations des assistants et les gémissements du patient : l’attraction serait alors parfaite !

On sait que Doyen a fait la même communication à l’Association médicale britannique.

D’un autre côté, récemment à Paris, M. Truffier, que les communications à effet, mais intéressantes, de Doyen, empêchent de dormir, a fait des expériences de cinématographie à l’hôpital de la Pitié, dans son service, ainsi qu’à l’École pratique de la Faculté de Médecine. Elles ont, paraît-il, donné d’excellents résultats. Il n’est pas douteux, dit encore la « Presse médicale » qu’il y ait là une méthode qui peut rendre de grands services dans l’enseignement de la médecine opératoire.

(Gazette médicale de Paris, novembre 1898)


Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir