1975-2015, Le Généraliste fête ses 40 ans: portrait - A 90 ans, le bonheur d'exercer du Dr Roland Bourgeois

1975-2015, Le Généraliste fête ses 40 ans: portraitA 90 ans, le bonheur d'exercer du Dr Roland Bourgeois

Alain Létot
| 08.11.2015

À l’occasion de ses quarante ans, « Le Généraliste » a voulu aller à la rencontre de son plus ancien abonné. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver en Roland Bourgeois un fringant jeune homme de 90 ans qui exerce toujours et qui n’a pas raté un numéro de notre magazine depuis sa création.

  • 1975-2015, Le Généraliste fête ses 40 ans: portrait - A 90 ans, le bonheur d'exercer du Dr Roland Bourgeois-1

"Je suis malade de la médecine, mais c’est une belle maladie, non ?" A quatre-vingt-dix printemps, le Dr Roland Bourgeois n’est pas prêt de dételer, ayant gardé intacte sa passion pour l’art d’Esculape. « Cela fait cette année 63 ans que j’ai commencé à exercer et je n’ai pas arrêté un seul instant depuis lors », se remémore-t-il avec bonheur. Le médecin lorrain a en effet ouvert son cabinet de médecine générale de Montigny-les-Metz en 1952 après sept années d’études à Nancy. Une...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 9 Commentaires
 
pierre c Autre Professionnel Santé 11.11.2015 à 03h08

Assez caricatural de cette génération de confrères persuadés d'avoir sauvé des milliers de vie ( en particulier avec les vasodilatateurs cérébrobibines prescrits larga manu à l'époque) et de Lire la suite

Répondre
 
guy t Médecin ou Interne 07.01.2016 à 09h18

hélas, les médias encouragent ce genre d'attitude débile, à croire qu'il existe une volonté délibérée de réduire le niveau de réflexion de la population et les empécher de réfléchir par soi même.

Répondre
 
MARC G Médecin ou Interne 09.11.2015 à 20h49

Ayant connu les années 70-80, avec les progrès de la pharmacopée, le médecin de famille,premier recours à l'épique car peu de spécialistes,pas de sos médecin ni de Samu.... Était de service quasiment Lire la suite

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 09.11.2015 à 13h37

C'est quand même marrant de voir ces "vieux" médecins persuadés que les nouvelles générations font l'impasse sur la clinique au profit de la paraclinique, bon sang, combien de milliers de patients Lire la suite

Répondre
 
Francois-Marie P Médecin ou Interne 09.11.2015 à 07h05

Ce monde est surréaliste : Je connais un confrère ayant vécu des années de procès parce qu'un directeur de caisse estimait impossible d'aligner plus de 50 consultations par jour sans qu'il s'agisse Lire la suite

Répondre
 
JOEL S Médecin ou Interne 08.11.2015 à 21h17

Cinquante consultations dont vingt visites par jour! Bravo! Mais qu'en pensent sa femme et ses enfants (s'il en a)? Personnellement je limite a 25-30 et je garde du temps pour faire du sport et avoir Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Cancer domicile

Répondez à notre enquête Quelles solutions pour vos patients atteints de cancer à domicile ?

A l’heure du « virage ambulatoire », la cancérologie se déploie de plus en plus chez le patient. Pour le médecin généraliste comme pour les autres acteurs de soins de ville, c’est à la fois une...Commenter

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

.

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau... 31

Pour les Français, les médecins prescrivent trop... sauf le leur !

.

Touche pas à mon toubib ! La dernière enquête de la Drees confirme une fois encore un attachement fort à son médecin traitant. 88 % de nos... Commenter

Gastro-entérologie LA CONSTIPATION Abonné

Constipation

Pathologie fréquente, assez souvent négligée, la constipation chronique nécessite d’être considérée et caractérisée. Sa prise en charge,... Commenter

Addictologie LA MALADIE DE LAUNOIS BENSAUDE Abonné

Maladie de Launoy Bensaude 2

Cette pathologie est une lipodystrophie rare, souvent rattachée à une intoxication alcoolique, et se traduit par le développement... Commenter

A découvrir