Trop d’étudiants en médecine encore privés de stages en médecine générale

Trop d’étudiants en médecine encore privés de stages en médecine générale

21.10.2015
  • Trop d’étudiants en médecine encore privés de stages en médecine générale-1

Le stage de second cycle au cabinet du médecin généraliste est toujours loin de bénéficier à tout le monde. Selon les statisitiques délivrées par le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) et le Syndicat national des enseignants en médecine générale (SNEMG), en 2014, seuls 61,4% des carabins ont pu faire ce stage dans le cadre du Diplôme de formation approfondie en sciences médicales (DFASM). Un pourcentage qui traduit une légère progression par rapport à 2013 (58%)....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 5 Commentaires
 
REMI C Médecin ou Interne 21.10.2015 à 21h37

J'ai toujours voulu m'installer, me suis installé et pourtant, n'ai pas fait de SASPAS. Trop de maîtres de stage (surtout parmi ceux gravitant dans le milieu universitaire) en profitaient pour ne Lire la suite

Répondre
 
JEAN LOUIS C Médecin ou Interne 21.10.2015 à 20h31

1200 euro pour recevoir un interne pendant 6 mois non revalorisés depuis x années et on s'étonne de ne pas trouver de MSU !

Répondre
 
Ankass M Médecin ou Interne 22.10.2015 à 19h50

Excusez moi cher confrère mais la transmission du savoir est un devoir "sacré" et confraternel et non pas un business. c'est parfois déshonorant d'entendre parler que d'argent et encore d'argent par Lire la suite

Répondre
 
Dr Benoît.R Médecin ou Interne 23.10.2015 à 14h13

Cher Confrère, "un devoir sacré" alors pourquoi existe-t-il des PU-PH payés pour une bonne partie à enseigner?
Nous les Libéraux qui tentont de donner une approche attractive de la Médecine de Ville Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir