Procès Bonnemaison - A Angers, l’urgentiste de Bayonne revendique "la sédation" et reçoit le soutien de Michèle Delaunay

Procès BonnemaisonA Angers, l’urgentiste de Bayonne revendique "la sédation" et reçoit le soutien de Michèle Delaunay

13.10.2015
  • Intérieur du palais de justice d'Angers

"On ne s'habitue jamais à l'agonie..." Au deuxième jour de son procès en appel, Nicolas Bonnemaison, l'ex-urgentiste jugé en appel à Angers pour "empoisonnement" de patients en phase terminale, a défendu sa décision de sédation, "en aucun cas" pour tuer, mais pour "soulager", a-t-il expliqué. Une fois encore, le médecin bayonnais radié a assumé, au deuxième jour de son procès devant la Cour d'assises du Maine-et-Loire, les injections qu'il a administrées en 2010 et 2011 à des patients...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 4 Commentaires
 
Van Gangdi T Médecin ou Interne 14.10.2015 à 10h03

La fin de vie ou comme tout acte en Médecine doivent respecter fondamentalement la rège Universelle des "3H":
Humanité: Soigner et Guérir et à défaut à tout prix Soulager avec Conscience et Lire la suite

Répondre
 
FRANCOIS XAVIER L Médecin ou Interne 13.10.2015 à 20h36

il y a 45 ANS nous , les anciens , avons tous été confrontés à un moment ou un autre de notre exercice en face de patients au stade "terminal" se tordant de souffrances d'avoir à prendre une Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 14.10.2015 à 18h29

à fx l : exact , nous étions seuls , parfois avec la famille,et à l'hôpital , il existait le fameux 'cocktail " lytique....il y avait encore de l'humanité , sans tambours ni trompettes, et sans leçons Lire la suite

Répondre
 
Francis C Médecin ou Interne 01.11.2016 à 23h14

Je pense qu'il faut une loi qui protège le mourant, le médecin et l'entourage et qui dise ce que l'on peut faire ou pas, de façon à préserver son côté humain et thérapeutique à cette aide à mourir.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation personne obèse

Obésité des patients : gare à la grossophobie !

Consulter pour une angine et repartir avec une bonne leçon sur la chirurgie bariatrique. L’expérience, vécue par Daria, cofondatrice du collectif Gras politique, peut laisser des traces. « À peine...Commenter

À Bourth, une généraliste file à l'anglaise

Désert médical

« Comptez sur moi, je viendrai avec vous aux vœux ». La promesse faite par le Dr S. au maire de Bourth (Eure) Jacky Vivier s’est envolée. À... Commenter

Idomed, la solution télémédecine pour pallier au manque de visites à Paris

telemedecine

Idomed : infirmière à domicile et médecin à distance. Derrière ce nom et ce concept se cache un projet de télémédecine qui se lance cette... Commenter

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir