Enquête en ligne : l’Académie de médecine vous consulte sur la chirurgie bariatrique

Enquête en ligne : l’Académie de médecine vous consulte sur la chirurgie bariatrique

09.10.2015

Dans le cadre de ses travaux sur le suivi des patients ayant subi une chirurgie bariatrique, 44.000 nouveaux cas par an, l’Académie nationale de médecine, en lien avec l'APRC (association pour la prévention du risque cardiométabolique) et en partenariat avec Le Généraliste, souhaite sonder l’état de vos pratiques sur ce sujet. Avec pour objectif l’amélioration du suivi de ces patients trop souvent perdus de vue en post-opératoire alors qu’ils nécessitent un suivi spécifique toute leur vie durant. 

   

 
 
 
 

LE MOT DU PRESIDENT DU GROUPE DE TRAVAIL

Depuis quelques années, les interventions chirurgicales bariatriques se sont multipliées et elles sont amenées à augmenter de façon importante du fait de l'amélioration des techniques et surtout de la hausse prévisible de la prévalence de l'obésité. 

Les patients, même s'ils en tirent un réel bénéfice, n'en restent pas moins des malades chroniques qui doivent être suivis à vie afin de prévenir et/ou de diagnostiquer les complications à court, moyen et long terme. Les études montrent dans l'ensemble que, si le suivi à court terme est le plus souvent correctement assuré, c'est plus rarement le cas à moyen et surtout à long terme, avec une majorité de perdus de vue qui courent de fait des risques en termes de morbidité, voire de mortalité.



L’Académie nationale de médecine souhaite alerter les professionnels de santé et les mobiliser pour mieux informer ces patients sur leur préparation à l'intervention et les inciter à une meilleure observance post-opératoire. C'est pourquoi elle a créé un groupe de travail « ouvert » avec la participation de représentants de tous les intéressés – chirurgiens, médecins spécialistes (diabétologues, endocrinologues, nutritionnistes), médecins généralistes, associations de patients – pour identifier, à partir de l'expérience de chacun, les points critiques du parcours de soins et définir des pistes d'amélioration en pré et post-opératoire.

Votre expérience personnelle et votre opinion sur l'implication du Médecin généraliste dans le suivi des patients opérés de l'obésité sont essentielles pour aider le groupe dans sa réflexion. Merci de participer à cette enquête qui permettra à l'Académie de se prononcer en connaissance de cause sur une question de santé publique encore trop méconnue.. 

 

Bien confraternellement,

 

Pr Claude Jaffiol

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 3

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... 3

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir