Études médicales - Faut-il supprimer le numerus clausus ?

Études médicalesFaut-il supprimer le numerus clausus ?

02.10.2015

C’est la rentrée aussi dans les facs de médecine et la découverte des amphis et des polys pour des milliers de bacheliers. Beaucoup d’appelés en PACES et, au final, moins de 10 % d’élus… La sélection est impitoyable, mais pour quoi faire ? 40 ans après son instauration, des voix de plus en plus nombreuses s’interrogent sur l’utilité et l’efficacité du numerus clausus. Mais personne n’a encore trouvé comment le remplacer…

  • Études médicales - Faut-il supprimer le numerus clausus ?-1

En 2014, 58 567 étudiants étaient inscrits en PACES, la première année commune aux études de santé, pour 7 497 « places » en médecine. Soit un taux de réussite de 12,8 %. Cette année encore, il est d’ores et déjà certain que le numerus clausus en laissera de nouveau un bon nombre sur le carreau. Cette sélection drastique interroge depuis quelques années. Au point qu’aujourd’hui des voix s’élèvent parmi les experts, qu’ils soient médecins, économistes, juristes ou politiques...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 8 Commentaires
 
Dr Benoît.R Médecin ou Interne 03.10.2015 à 23h16

Il faut surtout arrêter de donner le bac à tout le monde et d'autoriser tous les bacheliers à s'incrire en Fac. Une sélection en amont éviterai bien du dégât plus tard mais quel "homme" politique Lire la suite

Répondre
 
HENRI B Médecin ou Interne 03.10.2015 à 12h03

Se décarcasser à calculer la bonne hauteur du numerus clausus en France alors que celle-ci est grande ouverte aux médecins diplômés à l'étranger c'est simplement perdre son temps et faire détourner Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 02.10.2015 à 19h46

DU BLA BLA , c'est pas avec des matheux ,que l'on fera ,des médecins , tant que nous y sommes , pourqoui ne pas créer des prépas medecine , comme pour les vétérinaires ,cela se nomme : Lire la suite

Répondre
 
dominique b Médecin ou Interne 02.10.2015 à 18h03

Si c'est pour former des médecins trop nombreux, mal formés de ce fait, et avec un conventionnement sélectif inévitable à la fin, c'est pas la peine!

Répondre
 
PATRICK C Médecin ou Interne 02.10.2015 à 18h01

Abandonner le NC est débile:souvenez vous des médecins smicards des années 70/80, ne pouvons nous pas retenir les lecons du passé? C'est vrai il existe des déserts médicaux parce qu'il existe un Lire la suite

Répondre
 
sylvie i Autre 04.10.2015 à 19h21

Est ce que le but d'un médecin doit être d'être écouté et respecté ?
Ou de toucher des revenus conséquents ?
Cela me semble une drôle de conception de ce métier ...

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 05.10.2015 à 13h44

à SYVIE I : merci , on ne peut être plus clair(e)!!!!!!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir