Études médicales - Faut-il supprimer le numerus clausus ?

Études médicalesFaut-il supprimer le numerus clausus ?

02.10.2015

C’est la rentrée aussi dans les facs de médecine et la découverte des amphis et des polys pour des milliers de bacheliers. Beaucoup d’appelés en PACES et, au final, moins de 10 % d’élus… La sélection est impitoyable, mais pour quoi faire ? 40 ans après son instauration, des voix de plus en plus nombreuses s’interrogent sur l’utilité et l’efficacité du numerus clausus. Mais personne n’a encore trouvé comment le remplacer…

  • Études médicales - Faut-il supprimer le numerus clausus ?-1

En 2014, 58 567 étudiants étaient inscrits en PACES, la première année commune aux études de santé, pour 7 497 « places » en médecine. Soit un taux de réussite de 12,8 %. Cette année encore, il est d’ores et déjà certain que le numerus clausus en laissera de nouveau un bon nombre sur le carreau. Cette sélection drastique interroge depuis quelques années. Au point qu’aujourd’hui des voix s’élèvent parmi les experts, qu’ils soient médecins, économistes, juristes ou politiques...

L'inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • D'accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé.
  • De recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail.
  • De commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Connectez-vous

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l'accès en illimité à tous les articles.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Jean Castex et Nicolas Revel

Jean Castex nommé Premier ministre, Nicolas Revel son dir cab : la santé s'invite à Matignon

Le remaniement du gouvernement est imminent et devrait intervenir avant le conseil des ministres de mercredi prochain. Les grandes manœuvres ont démarré ce vendredi avec la nomination par Emmanuel...2

Covid-19 : la HAS incite à revenir aux consultations présentielles

Consultation

Alors que la télémédecine a été boostée par la crise du coronavirus, la Haute autorité de santé a récemment publié 7 nouvelles réponses... 1

Masques : Bertrand nie être responsable du changement de doctrine et défend les médecins

Xavier Bertrand

L'ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand a refusé jeudi d'endosser la responsabilité du « changement de doctrine » qui a abouti à... Commenter

Oncologie DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN AU-DELÀ DE 75 ANS Abonné

Mammographie

Même s'il n'y a pas d'argument scientifique pour dépister le cancer du sein par mammographie chez les femmes de 75 ans et plus, un essai... 1

Hépatologie HÉPATITE C : DU DÉPISTAGE AU TRAITEMENT Abonné

VHC

L’élimination de l’infection par le VHC en France a été fixée pour 2025. Cet objectif nécessite l’implication de tous les acteurs :... Commenter

A découvrir